top of page

DE LA RÉPUBLIQUE A LA MONARCHIE : UNE RÉSISTANCE CHRÉTIENNE




de


PIERRE CHARLES AUBRIT SAINT POL




INTRODUCTION

 

 

La résistance a plusieurs formes, mais pour un catholique la seule qui convienne est celle qui construit. Elle s'appuie sur le réel et l'autorité de la vérité (cf. le 1er Dialogue de Perpignan).  Elle est fondée sur les Paroles de Jésus-Christ qui se résument par : être dans le monde sans être du monde. La tentation serait d'ignorer la Doctrine Sociale qui s'élève sur les concepts de la Loi et le Droit naturel et qui avec eux s'ordonnent au Bien Commun.

 

 

LA LOI NATURELLE

 

a)   La Loi naturelle ne se confond pas avec la loi de nature. La Loi de nature ou loi de création concerne les lois physiques, biologiques, les interactions qui établit l'homme avec le créé, l'acte qu'il pose : si en clouant, je me tape sur les doigts, c'est la loi de nature.

 

La Loi naturelle, selon le Magistère infaillible de l’Église, est ce qui permet à tout homme de discerner par la raison le Bien du mal, la vérité du mensonge. Elle est gravée en l'homme. Elle constitue sa conscience morale qui est conjointe à sa conscience d'être, d'exister. Elle le différencie des ordres, puisque lui seul est un règne.

 


DU DROIT NATUREL

 

b)   Le Droit naturel est une donnée universelle. Il n'appartient à aucune religion. L'homme ne peut vivre sous la menace du plus fort ni dans le désordre. Le Magistère de l''Église précise que le Droit naturel est un pré-requis universel. Il est nécessaire pour son existence et la vie en société. Les concepts de Loi et de Droit naturel se distinguent, mais ils sont liés par les nécessités naturelles et surnaturelles de l'homme en vue du Bien Commun, une recherche en vue du salut de chacun.

Le Droit naturel est la racine du Droit positif.

Le législateur ne peut s'en affranchir. Une telle dérive enlève sa légitimité et donc sa légalité. C'est le despotisme qui, aujourd'hui, s'habille de démocratie. Il n'est qu'à voir ce qui se passe au sujet de certains médias. Le gouvernement ne s'embarrasse pas du concept d'honneur. Il est prédateur de nos libertés.

 

 

LE RÉEL DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE

 

La société française a la nostalgie des promesses du Front Populaire et des réformes réalisées proposées par le Conseil National de la Résistance. Certaines ont été réalisées, mais beaucoup d'entre elles sont les causes de notre désastre social. En effet, si plusieurs auront été fondées sur le Droit naturel, d'autres ont été projetées et exécutées dans une perspective idéologique sans tenir compte du réel.

 

Rien n'est plus dangereux pour une nation que d'être gouvernée par des personnels qui s'attachent plus à l'idée qu'ils se font des choses et des êtres qu'à la réalité, qu'au réel. Notre société est néo-platonicienne, plutôt que d'être aristotélicienne ce qui est l'origine d'un fleuve de souffrances.

 

Depuis la Libération, les réformes finissent dans la confusion quand elles ne se retournent pas contre les objectifs initiaux. Nous comprenons que les raisons avancées pour justifier ces réformes en dissimulent d'autres contraires aux intérêts du peuple.

 

 

LE MONDIALISME : L'OBJECTIF LUCIFÉRIEN

 

La situation de la France et de toutes les nations européennes est due à la volonté d'instaurer un gouvernement mondial et donc de réaliser le mondialisme qui n'est qu'une autre face du communisme. Il y a plusieurs instruments pour mettre en condition le peuple de France afin qu'il réclame de lui-même ce gouvernement. Le premier de ces moyens est l'impôt.

 

Nous sommes l'un des peuples les plus pressuré de l'Union Européenne. La république, bien plus que l'Ancien Régime, a fait passer l'impôt et autres prélèvements obligatoires comme une technique de gouvernement.  C'est une technique que la cinquième république aura poussée à l'extrême. L'impôt justifie tout, le crime remboursé, l'injustice, le viole des consciences, les lois transgressives.  

 

Le droit fiscal n'est plus motivé par le Bien Commun. Il est conçu dans le seul but de l'U. E., le balai à chiotte du mondialisme.

Le droit fiscal contribue à la destruction des espaces légitimes de liberté. Il annihile la liberté d'entreprendre, combat la propriété individuelle. Il est utilisé dans la dissolution des classes moyennes et pour réduire les velléités de résistance.  À ce système s'ajoute celui des règlements qui atteint des niveaux supérieurs aux États de l'ancien bloc communiste. C'est la folle de Chaillot couronnée par l'absurdité. La formulation des textes voisine le ridicule et le royaume du roi Ubu. Le Conseil de l'U. E. en est le grand pontife, les chefs d'état et de gouvernement sont ses prêtres. Il est l'oppresseur des peuples pour les mondialistes, et l'U. E. est leur laboratoire.

 

L'assistanat est un autre facteur à intégrer dans l'analyse de la situation. Il est un instrument de gouvernement qui corrompt les équilibres de la société. Le pouvoir politique s'utilise pour masquer ses véritables intentions et taire les velléités de contestation. Le peuple accepte sa perfusion au prix de sa liberté et de sa dignité.

 

L'assistanat se présente sous plusieurs formes : les primes, les allocations, la couverture sociale, la subvention. Il a son propre langage : la redistribution, la répartition, la solidarité. Ce vocabulaire participe de la manipulation des consciences par lequel se développe tout à la fois la culpabilité et la dépendance. Il sort de sa mission et se refuse à redonner toute leur place aux acteurs de l'économie, les créateurs d'emplois, aux corps intermédiaires.

 

Les OMG sont sans aucun doute l'un de leurs éléments de réalisation le plus sournois, le plus dangereux. Ils se font les portes voix des courants comme le wokisme, le noachisme, le laïcisme actif et toutes les pratiques déviantes que la morale condamne. Ils conditionnent leur aide, auprès de certains gouvernements, contre le vote de lois comme l'avortement. Certains sont des puissances intrusives jusqu'à collaborer à la chute d'un régime.

 

La subvention est un acteur très pervers dans nos sociétés dites libérales. Il consiste à colmater les défaillances des politiques économiques et sociales et leur faillite humaine tout en masquant les véritables objectifs poursuivis.

 

L'État, sous la présidence de Georges Pompidou, prend l'habitude de cette pratique, afin de compenser les effets dévastateurs de la construction européenne. Il engagera la France dans la construction active du mondialisme. Il fera modifier, à cette fin, la constitution qui interdira à l'État d'emprunter sur le marché intérieur. Il enfermera la France dans le filet de la dette, fragilisant son indépendance, sa souveraineté.

 

La pratique de la subvention trouvera son terrain d'exploration par la politique agricole commune. Il s'agit d'un contrôle quasi marxiste sur le monde paysan, au profit des grands consortiums agro-alimentaires eux-mêmes acteurs mondialistes. Elle humilie les acteurs de l'économie, et leur suppression, sans aucun accompagnement en aval, aggrave la dépendance financière et détruit des emplois. Elle enlève tout discernement. Elle génère une situation anxiogène due à la peur du manque, de l'insécurité entretenue par le jeu des crises économiques, financières. Elle est l'alliée de la dette, ce qui constitue une redoutable force d'assujettissement des peuples. Un instrument vicieux en vue de la disparition de leur souveraineté. C'est une bombe nucléaire financière et sociale à retardement qui échappera à tout contrôle et aboutira à une guerre civile.

 

 

LES CORPS INTERMÉDIAIRES

 

Les corps intermédiaires sont les représentants naturels du peuple. Ils s'adossent au Droit naturel duquel découle le Droit positif. Ce sont les premiers organes qui défendent la liberté et les champs de liberté. Ils se définissent en associations, OMG, syndicats. Ils font circuler les respirations de la société entre les différentes classes.

 

La république en France les a tolérés même s'il existe un cadre juridique. Elle n'a eu de cesse de les détruire ou de les corrompre. Aujourd'hui, la judiciarisation de la société leur donne un second souffle, mais ils ont tous sous le contrôle subtil des loges. Leur faiblesse vient de ce qu'ils attendent de l'État un soutien financier, les subventions, et plus elles sont importantes, et plus ces corps sont enchaînés.

 

 Les syndicats sont des puissances de nuisance aujourd'hui, des collaborateurs du mondialisme, les courroies de transmission des loges. Ils ont perdu leur légitimité et leur crédibilité, ce qu'illustre le comportement de la F. N. S. E. A avec la contestation agricole ainsi que l'histoire des derniers hauts Fourneaux dont le principal meneur est devenu un élu et un membre des loges.

Il n'y a plus rien entre le peuple et les pouvoirs politiques. Une situation qui profite à des organismes impersonnels dévolus à l'état profond.

 

 

L'ÉTAT ET LE PEUPLE

 

La cinquième république a permis une bien étrange évolution de l'État son impersonnalisation et celle des institutions. Le peuple n'est plus gouverné, les fondamentaux régaliens ne sont plus assurés. L'État administre son peuple comme une société anonyme. Il n'est plus quelqu'un mais quelque chose. Un médecin anesthésiste surveillant l'anesthésie du peuple. Une réalité renforcée par l'intrusion exponentielle de l'informatique. Peuple virtuel, administration virtuelle, répression anonyme.

 

L'impersonnalisation politique s'installe dans l'inconscient collectif, amenant le peuple à douter de la légitimité des élus et des institutions. Les zones de non droit sont issues de ce sentiment. Le peuple est vulnérable à toutes les séductions rassurantes, car il a besoin de se retrouver en quelqu'un. Il n'a plus de père.

 

Les politiques et le peuple sont en rupture, car ils ne construisent plus ensemble, les premiers consomment le peuple, et le second se satisfait du pain noir pourvu qu'il soit en sécurité. Ils ne parviennent plus à se rejoindre, car habités par des peurs irrationnelles qui leur viennent de leur rejet de Dieu, de toute transcendance. Ils n'ont plus ni l'un ni l'autre la saisie de leur destinée, parce-qu'ils n'ont plus l'intelligence de leur vie.

 

L'État n'est plus un recours, parce-que les dirigeants ne parviennent plus à désigner une perspective d'avenir ni élever une politique cohérente. Nous revivons la chute de l'empire romain, une mécanique oppressive qui broie son peuple et bientôt son élite. Il est l'objet de la convoitise des médiocres. Il ne contrôlera plus que par la violence les conséquences de sa faillite, parce-qu'il n'est plus lui-même contrôlé.  La cinquième constitution a les gènes de l'effondrement de la république ainsi que ceux des institutions qu'elle enserre.

Des aveugles dirigent un peuple aveugle. Un gouvernement hors sol, ennemi du peuple qui nous enfonce dans une nuit sans étoile.

 

 

LA THÉORIE DU CHAOS PAR LA TERREUR

 

L'empire anglo-saxon pour prétendre être l'acteur principal du futur gouvernement mondial et pour maintenir sa domination économique a besoin de contrôler l'Europe par l'U. E. et d'avoir la main sur sa stabilité, tout en veillant à ce qu'elle ne soit pas trop solide. Pour y parvenir, ils ont utilisé la terreur en vue du chaos. Ils cherchent à amener les peuples à demander le secours d'un gouvernement mondial. Tous les conflits présents sont dus à cette pratique de la terreur et du chaos.

 

Une situation qui s'éclaire par les déclarations de madame Merkel et de Monsieur Holland au sujet du conflit russo-ukrainien. Ils ont admis qu'ils avaient trompé la Russie avec les accords de Minsk par lequel ils cherchaient à donner du temps à l'Ukraine pour se préparer à un conflit contre la Russie. Les conséquences de celui-ci sont très importantes pour nous en termes d'économies et de stabilité sociale et internationale.

 

Les événements de Mai 68 ont contribué à la permanence du chaos. Ils n'ont produit aucun manifeste, mais un délire des sens au sein duquel rien ne pouvait plus être interdit. Une étape était franchie dans l'effondrement métaphysique universel. La libération des mœurs aura été et demeure une descente en enfer, un chemin d'aliénation, une volonté de destruction de l'homme et de son univers. Elle aura balayé ce qui restait de vertueux dans nos sociétés néo-païennes.

 

Il a été publié un discours tenu par un haut gradé de la CIA, membre d'un organisme appelé TERROR. Ce discours a fait l'objet d'une publication discrète aux éditions Samizdat. Je vous en lis quelques extraits.

 

Voilà comment ils se présentent en tant que TERROR :

 

A-   " C'est le nom de code du centre de pouvoir où les officiers généraux du complexe militaro-industriel, de ce qui se veut l'empire du monde, organise le service secret du spectacle terroriste mondial par lequel l'empire américano-israélien produit et reproduit la vérité de son mensonge. À l'intersection des hauts commandements supérieurs qui supervisent la CIA et le Mossad, il est l'expression concentrée du despotisme actuel du capital financier qui pour prolonger sa situation hégémonique mondiale – au moment même où celle-ci tend à se dissoudre – tente de la maintenir par une même terreur d'unification d'espaces géostratégiques que tout conduit pourtant désormais à séparer. TERROR exprime l'apparition advenue d'une nouvelle variété de domination marchande : le spectaculaire supérieur."

 

B-    "Nous avons brisé la résistance du peuple serbe pour imposer en Europe, l'émergence militaire organisée d'une cinquième colonne islamique."

 

C-    "En juillet 1990, par l'entremise de l'ambassadeur des États-Unis à Bagdad, Avril Glaspie, nous avons totalement piégé Saddam Hussein en lui laissant entendre qu'il avait carte blanche pour occuper le Koweït lequel faisait effectivement historiquement partie intégrante du champ géostratégique irakien depuis des siècles."

 

D-   "Dans cette foulée de tueries répétitives, nous avons fait de la Bosnie une base militaire islamique puis nous avons forgé avec le MI6 britannique le fer terroriste de l'UCK pour faire du Kosovo le chemin de poursuite de notre conquête des Balkans. Ensuite, nous avons lancé de nouvelles opérations et nous avons établi la zone de pénétration qui y correspond : la Macédoine et à partir du sud de la Serbie, le flanc méridional de l'Europe."

 

E-    " Cela nous permettra, non seulement, d'encercler la Russie, mais encore de neutraliser l'Europe, puisque le fer de lance d'une telle opération s'effectue dans une interaction américano-britannique qui ne cesse de miner les intérêts européens, dans tous les domaines, industriels, bancaire, pétrolier et militaire."

 

Il ne fait plus de doute que le chaos installé dans nos sociétés dites démocratiques puis dans les pays du Sud et de l'Est, au risque d'une troisième guerre mondiale, soit le fruit d'une réflexion perverse qui exige l'utilisation de tous les procédés possibles y compris l'effondrement moral ainsi que la pratique du coup d'état et de l'assassinat. Cet ensemble de manœuvres inclut toutes les formes de violences comme le sacrifice humain, et aujourd'hui, il faut le dire quoiqu'il m'en coûte, ces organismes ont un allié de poids, l’Église qui est à Rome, mais qui n'a rien à voir avec celle voulue par Jésus-Christ.

 


LA NATURE PROFONDE DE LA RÉPUBLIQUE

 

La nature de la république ne peut bien se comprendre quand la comparent à l'institution monarchique, sujet qui sera traité dans une seconde partie. Toutefois, le livre de la Genèse nous en fait comprendre sa substance mystique.

 

 "Et le Seigneur dit à Moïse et à Aaron : […] Prends ta verge, jette-la devant Pharaon ; et elle sera changée en serpent. […] Aaron jeta la verge devant Pharaon et ses serviteurs, et elle fut changée en serpent. Mais Pharaon appela les sages et les magiciens ; et ils firent pareillement par les enchantements égyptiens et par certains secrets. Ils jetèrent chacun leur verge, et elles furent changées en serpents ; mais la verge d'Aaron dévora leurs verges." (Exode. 7, 8-12)

 

Ce passage du livre de l'Exode est significatif de la mission du peuple hébreu que l'Église poursuit avec l'aide de la France royale. Cette mission est la cause instrumentale de l'institution sacerdotale ordonnée et celle de l'institution royale depuis David. Observons que YAHVÉ demande à Moïse (pouvoir politique) et Aaron (pouvoir religieux) d'agir ensemble sans qu'ils se confondent.

 

Pharaon représente le pouvoir politique opposé à la Révélation du Dieu unique. Il est la figure de l'Antéchrist qui s'accomplira prochainement quand le Grand Monarque se manifestera, sera révélé.

 

Les mages avec leurs verges transformées en serpent selon des incantations et des rites secrets représentent toutes les puissances du Malin que célèbre Pharaon, son premier des affidés, le grand prêtre des ténèbres. L'Égypte est dans la continuité de la civilisation chaldéenne fondée par Cham et Canaan, fils et petit-fils de Noé. Les mages sont aussi l'image prophétique du sacerdoce dévoyé, dénoncé par la Vierge Marie à La Salette qui, en dénonçant les impuretés ne se limite pas aux mœurs, mais concerne l'apostasie protéiforme.

 

La république, c'est-à-dire, le pouvoir politique opposé à Dieu, a son image dans le Pharaon[1], et le pharaon de cette fin de cycle ne sera autre que l'Antéchrist qui est un personnage historique. Il n'est pas insignifiant de constater le regain d'intérêt pour l'antiquité égyptienne, et l'ambiguïté de la politique égyptienne envers le gouvernement israélien sur le dos des Palestiniens. Tout se met en place pour la manifestation de l'Antéchrist.

 

Les mages représentent les prêtres dévoyés qui ordonnent leur liturgie au soutien de la république. Elle ne vit et ne se maintient que par une multitude de malices qui vont du mensonge au sacrifice humain de préférence des innocents. L'extermination des enfants hébreux sur l'ordre de Pharaon et le Massacre des saints Innocents[2] sont une même intention que l'on retrouve dans la dépénalisation de l'avortement et la volonté d'en inscrire le droit dans la constitution.

 

 

RÉSISTER FACE À LA RÉPUBLIQUE

 

Comment résister face à un tel monstre ?

 

Il faut savoir que pour un catholique, résister à la république et au mondialisme ne pose aucun problème de conscience, car l'Eglise n'a jamais reconnu le ralliement des catholiques à cette république. Il n'existe aucun texte canonique qui acte ce ralliement. Et quant au mondialisme nul catholique ne peut y souscrire ; on ne souscrit au Mal.

 

La seule résistance possible se base sur la solidarité et la proposition constructive. Il n'est pas possible d'affronter aujourd'hui la bête de la mer comme on affronte les armes à la mains l'occupant, puisqu'il n'est pas possible pour un catholique de débusquer l'occupant du Saint Siège qui est la bête de la terre avec ses deux cornes, le symbole du dignitaire religieux.

Il faut s'appuyer sur les vertus chrétiennes, s'attacher au réel et accepter l'autorité de la vérité du réel.

Il est impératif d'initier des réseaux de solidarités, tout en prenant garde de ne pas utiliser les méthodes de l'ennemi pour ne pas tomber dans la condamnation.

La nature profonde de ce qui nous fait face relève de la seule autorité du Christ Rédempteur et de sa Mère, l'Immaculée, la Dame dans le Soleil.


_______________________________________________________

[1] L'Égypte a été fondée par Canaan, fils maudit de Cham lui-même maudit. Canaan est entré dans la tente de son père sans y être invité et s'est moqué de sa nudité ainsi que son père Cham fondateur de civilisation chaldéenne.

[2] Ces puissances n'ignorent pas depuis l'origine que la France est le Nouvel Israël, non pas selon la race, mais bien par transfère électif de la grâce.

Le peuple juif a renoncé à sa mission surnaturelle, en voulant la mort de l'Innocent, de Jésus-Christ. Cette mission est passée d'Israël à la France. Elle échut à l'une des tribus franques, les Sicambres. Les Sicambres qui sont issus de la double filiation de l'un des deux fils du patriarche Joseph, qui rompu avec son peuple lors du scandale du Veau d'Or. Il fonda Troie et la branche davidique que l'on retrouve avec Joseph d'Arimathie qui s'établit en pays de Galle qui est la souche de la Maison royale de France et de certaines autres. Il est assuré que la Maison régnante du Royaume Uni et la Maison de Hollande ne sont pas de la descendance davidique ni la Maison prussienne. 

 

77 vues1 commentaire

1件のコメント


jpszumowski05
jpszumowski05
2月23日

Bonsoir Mr Aubrit St Pol,


Je souhaiterais avoir votre avis sur ce document.

A mon avis, il explique bien des choses :

https://saxonmessenger.christogenea.org/system/files/resources/38918318-L-Identite-Chretienne-expliquee-aux-athees-et-aux-paiens.pdf


Dieu vous garde. jp

いいね!
bottom of page