NOTRE HONNEUR EST DE DEMANDER JUSTICE...

Discours prononcé ce 12/12/2021

Pierre Charles Aubrit Saint Pol




NOTRE HONNEUR EST DE DEMANDER JUSTICE…


Nous voici de nouveau réclamant la justice, elle ne se réduit pas aux notions de droit et de loi ; elle réclame la vérité, le respect, la liberté, l’espoir.


Nous, le Peuple des méprisés, des rejetés, des sans-dents, nous réclamons la bienveillance. Nous sommes une Personne, et si nous avons des devoirs, nous avons des droits qu’aucun pouvoir ne peut nous retirer, sans se condamner aux pires pages de l’histoire universelle.


Notre contestation s’unit à celles qui ébranlent le monde, l’univers qui crie justice et miséricorde, car tous les peuples réclament le respect, réclament la bienveillance. Il ne s’agit que d’un seul et même cri.

Vous, responsables de l’état profond, du mondialisme, derrière lequel se cachent des puissances de destructions bien au-delà de vos plans mirifiques, vous ouvrez la voie à la haine, à l’injustice, au mensonge, à la violence. Vous entreprenez de nous influencer par vos techniques inspirées directement des forces du mal, du Malin.


Nous ne voulons pas de votre dictature sanitaire qui n’est que la tête de pont d’une dictature luciférienne :

- Elle veut imposer une nouvelle religion universelle.

- Elle veut imposer un nouvel ordre mondial.

- Elle veut retirer nos enfants de leurs parents, de leurs familles.

- Elle veut nous enlever tout droit à la propriété légitime.

- Elle veut réduire toute liberté.

- Elle veut faire de nous des soumis à vos caprices délirants et enfantins.

Nous ne voulons pas du maître que vous vous êtes choisi.


Nous voulons la paix, la vérité, la justice, l’amour.

Nous voulons retrouver le sourire dans toute la nation et chez les plus pauvres d’entre-nous.


Nous voulons la santé pas vos piqûres mortelles.

Nous ne voulons pas de votre dictature sanitaire.


Vous nous rendrez compte de votre crime contre l’humanité.

Nous savons qui vous inspire, intelligences contrefaites à la vérité, à l’honneur.

Vous vous mesurez la mesure de justice qui vous réclame déjà.

Votre sort sera bien pire que celui des plus épouvantables dictateurs qui ont traversé l’histoire.


Les ordures, les immondices ne vous méritent pas.


Vous n’avez plus de place au sein de la société des hommes.

Vous avez choisi un autre royaume, personne de chez nous ne le veut, il est tout à vous.


Vous buvez le sang de nos enfants.

Vous mangez la chair du Peuple de Dieu.

Vous tremblez déjà de vos frayeurs.

Vous n’avez nulle part où fuir votre conscience.


Vous êtes un collège de monstres élégamment habillés, cultivés, autorisés.

Ne comprenez-vous pas, que plus vous nous agressez de votre injustice, plus vous vous condamnez.


Qui de vous et de nous verra sa soif étanchée, ses larmes essuyées, ses faims rassasiées, ses solitudes comblées ?

Oui, aujourd’hui par votre faute et notre péché, nous pleurons.

Nous avons faim et soif et froid.

C’est vous, qui êtes dépouillés, assoiffés, affamés.

Vous ne vous en apercevez pas.


Si aujourd’hui, dirigeants politiques, religieux, culturels, vous nous abandonnez, ce qui réjouit votre déshumanité, c’est que vous ne voyez pas, qu’au cœur de nos désolations, nous avons la victoire sur vous.

Nous vous avons déjà vaincus.

Car nous sommes enfants de la Justice, de la Vérité, de l’Amour.


Nous sommes plus grands que toute votre puissance.

Nous résisterons jusqu’au bout de tous nos possibles, tel est notre devoir, que nous commande notre dignité.


Debout les humiliés ! Debout les pauvres ! Debout les affamés !


Vive les résistants !

Vive le Peuple de France !


88 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout