LOI DE BIOETHIQUE CH. 3 P. C. Aubrit Saint Pol

Dernière mise à jour : 27 févr.


SECONDE PARTIE


DE L’IMPORTANCE DE LA MEMORIA DEI



1- Introduction générale


La Memoria dei est l’ultime enjeu de la kabbale. Elle veut soumettre tous les peuples. Un projet subjacent dans tous les régimes totalitaires depuis l’antiquité, qu’illustre l’épisode prophétique de la Tour de Babel, prolongé par les pyramides égyptiennes et celles distribuées de par le monde et reproduites par nos gratte-ciel. Mais ce projet exige d’atteindre la Memoria dei qui est un enjeu politique et eschatologique. Très peu d’initiés savent où la kabbale veut en venir : les amener à adorer Lucifer par l’entremise de l’Antéchrist qui est un homme, possiblement un évêque, ce que semble avoir précisé la Vierge Marie à La Salette, et ce qu’annonce la trilogie du Seigneur des Anneaux. Lucifer et ses anges-démons ne peuvent atteindre la Memoria dei sans la collaboration d’hommes et de femmes d’iniquité, leurs affidés. Ils savent que leur temps de puissance sur la terre arrive à son terme, c’est pourquoi, ils étendent leur pouvoir dans tous les domaines de l’acte humain, du facere, des institutions religieuses. Ces données doivent être intégrées dans tous les domaines de l’analyse, de la prospective, de la géopolitique et géostratégique, analyses qui n’aura plus aucun sens prochainement, car l’Occident corrompu sera excité par les démons de ses péchés pour faire venir sur lui la justice divine comme l’ancien Israël excita le roi Nabuchodonosor. La seule résistance qui vaille est la résistance surnaturelle, culturelle et morale, les autres formes de résistance politique, en ces temps de fin, développent des concupiscibles et des appétences qui, si leur engagement de résistant n’est pas purifié, les entraînera inexorablement vers l’Antichrist. C’est pourquoi, il importe aujourd’hui de purifier toute notre mode de vie et de penser afin d’être assumé et de rejoindre le Roi de France, celui que Joseph aura choisi et préparé selon les desseins de Jésus-Christ.



2- Etapes historiques, les dates clefs


Fin XIVème jusqu’à la première moitié du XVIème siècle, voit surgir un courant spécifique à l'intérieur de la Renaissance qui sera le vecteur réintroduisant la culture païenne, le primat de l’argent, les schismes opportunistes de la Réforme-protestante inspirés par la kabbale qui enverra dans les peuples schismatiques des juifs affairistes de la synagogue ébonite.


Les XVIIème et XVIIIème siècle, c’est l’explosion politique du jansénisme (négation de la liberté), l’influence du relativisme de Descartes, Emmanuel Kant, et les Lumières, à l’intérieur desquelles se grefferont la théorie de l’évolution de Buffon, la révolution de 1789. Tous les conflits armés qui s’en suivront jusqu’à nos jours en sont les prolongements. C’est une guerre contre l’intelligence éclairée par la Révélation et le Bien Commun.


Le XIXème siècle est le cadre de la progression fulgurante de la recherche scientifique obtenue par des procédés illicites, ils se poursuivent dans notre époque. Le démon invoqué à ces fins est Belphégor, le démon des découvertes et aussi considéré comme l’ambassadeur de l’enfer en France au près des sectes lui vouant un culte et soumises à ses volontés. Arthur Bernède, écrivain français, écrit un roman à ce sujet, il est publié en 1927 sous forme de feuilleton dans Le Petit Parisien qui fera l'objet d'une série télévisée ; il fait partie d’un courant d’écrivains initiés au satanisme comme Léon Blois, Kardec etc.


Des années 1920 à nos jours, les sectes occultes fleuriront aidées par la création des empires coloniaux, elles se grefferont sur la culture païenne. Elles s’activeront avec des rites de sorcellerie, ceux de Babylone, de Memphis en Egypte, de l’Inde et de la Chine, du tantrisme tibétain sans compter les spiritismes, et le néo-satanisme qui se transmettront par l’art pictural et l’écriture puis viendra celui du cinéma, il faut compter aujourd’hui avec le chamanisme amazonien qui passe par la protection de l’environnement. Ce magma insalubre est une source permanente de puissances inversées qui soutient les emprises idéologiques : le communisme, l’hitlérisme, les fascismes, et le libéralisme.


Les années 70 seront témoins de l’émergence d’un face à face radical : les fidèles du Christ et les justes, minoritaires, face aux autres, ces résistants traversent tous les courants et les institutions, un positionnement qui se découvre violemment dans cette crise sanitaire. Les résistants à la dictature sanitaire, luttant pour le respect de la Loi Naturelle, le Bien Commun, réclamant vérité, liberté et justice sont des fidèles du Christ unis aux justes, puisqu’ils sont dans son intention, mais il est d’une grande urgence qu’ils purifient leur action afin qu’ils entrent dans l’intention de Dieu selon sa volonté ; il faut abandonner l’usage volontariste dans la résistance pour que l’Esprit Saint puisse l’investir et l’associer à l’inévitable purification surnaturelle.



3- Evènements clefs qui auront préparé la situation d’aujourd’hui

a) Les recherches scientifiques seront réorientées vers les sciences de la vie en lien avec celles de nouvelles armes chimiques, bactériologiques, technologiques. Elles flattent les egos, l’homme-dieu.


b) La question du transhuma­nisme émargera dans les revues militaires anglo-saxonnes.

c) La conquête de l’espace, aussi réelle qu’elle soit, est manipulée de telle manière qu’elle détourne l’attention du grand publique pour qu’il ne s’interroge pas sur ces réorientations de la recherche qui demandent des financements considérables.


d) La recherche médicale n’est qu’un accessoire, ce qui est important est ailleurs.


e) La science est devenue l’alliée de la kabbale, des figures comme Montagnier et quelques autres sont bien gênantes bien plus encore, si elles sont croyantes.


f) Les milieux scientifiques et économiques s’allient et prennent le pas sur le politique.


g) Les conflits locaux, après la chute du communisme en Europe, sont les baromètres de la montée en tension de cette Troisième guerre Mondiale dont la responsabilité première est à la charge de l’empire judéo-protestant, qui remplace l’empire anglo-saxon depuis le XVIème siècle. C’est en son sein que sont établis les centres majeurs de décisions comme cela se constate dans les tensions au sujet de l’Ukraine et les réseaux pédo-criminels internationaux.


h) La multiplication des catastrophes naturelles, l’accroissement de leur force dévastatrice est conjoint à cette guerre, car les actes humains et leurs intentions ont une résonnance sur tous les champs : forme, morphogénétiques et mémoriels interrelationnels : l’humanité n’a pas encore compris qu’il s’agit d’une guerre spirituelle entre le bien et le mal, entre l’Église et la contre-église, entre le Christ et l’Antéchrist, entre la vie éternelle et la perdition éternelle. (Message de la Vierge Marie à Treviegano ce 08/02/22).


Le philosophe, René Girard enseignait que : L’escalade des violences naturelles, humaines et spirituelles provoquent l’ouverture de l’Apocalypse, mais elle y contribue, car la plénitude de la Révélation qui est l’accomplissement des Ecritures induit et amène le déploiement des puissances du Malin envers Dieu et l’homme.

La kabbale manipule ceux qui, à cause de leurs faiblesses, se laissent corrompre, ils ont des ambitions et une conscience morale en libre-service, ils siègent dans tous les domaines de la société civile, militaire, religieuse et politique, privilégiant les banques, la finance, les sciences technologiques, génétiques, de l’atome, la culture, des énergies, les institutions religieuses, les OMG et tout autres importantes associations comme les « restos du cœur ». Ils sont aidés par les réseaux mafieux internationaux pour les œuvres de bas-fonds. La bonté, le besoin de justice, la charité sont des d’armes entre leurs mains comme le Téléthon ; ils inversent tout, ils les corrompent.


Tous ceux qui aujourd’hui résistent à ces puissances devront accepter leur défaite humaine, entrés dans le silence pour laisser toute la place à Dieu ; dans le cas contraire, étant donné la nature des évènements qui est une guerre surnaturelle passant par le politique, ceux qui s’y refuseront, seront inexorablement entraînés à suivre l’Antéchrist.



4- Les conflits locaux, témoignent de cette guerre


Lucie de Fatima, dans une lettre à son évêque référant à Rome, précise que : la Troisième guerre Mondiale a commencé et qu’elle concerne la famille et la vie en son principe. La nature de ce conflit ne laisse aucun doute sur son caractère eschatologique. Les évènements lui donnent raison ; en effet, c’est la troisième fois depuis Adam et Eve que le genre humain est en danger quant au renouvellement des générations : avant Noé, la Tour de Babel et la troisième Grande Transgression matérialisée par la Loi de Bioéthique française et dont la Covid19 est l’un de ses fruits maudits.

La cause instrumentale historique et surnaturelle de cette situation est le crime de Caïn sur son frère Abel. Un acte de guerre contre la famille, contre les élus de Dieu, et contre l’humanité, en le posant, il a produit un champ mémoriel interrelationnel, terreau de toutes les violences y compris les sacrifices humains (l’avortement), guerre menée jusque dans les atteintes aux cellules de vie, à la Chambre de Vie, le Saint des Saints. Il est aussi contenu dans le champ mémoriel interrelationnel de la révolution de 1789, mais dont la phase pratique et contemporaine commence en France avec la Loi Neuwirth (contraception) et se poursuit, avec une amplification historiquement jamais connue, par les évènements de Mai 68, qu’avait annoncés avec une précision étonnante la Vierge Marie à Quito à mère de Jésus Torres entre 1594 et 1664.

La république, qui n’est pas la France, n’est rien d’autre qu’une contrefaçon de l’onction davidique ; cette onction inversée s’amplifie de nos jours dangereusement pour toute l’humanité aidée par une réforme liturgique définitivement adoptée en 1972, ce qui amena le Pape saint Paul VI à déclarer que : les fumées de Satan étaient entrées dans l’Eglise[1].

La même année 1972, le Club de Rome ( kabbale) jette les bases de l’inversion anthropologique en décidant la mise en marche de la politique de la décroissance et celle de la dénatalité[2]. Nous sommes dans la phase active, eschatologique de notre histoire, qui se conclura par l’ouverture de Cieux Nouveaux et une Terre Nouvelle.



5- L’unité du genre humain


Adam et Eve sont la cause instrumentale de l’unité génétique du genre humain : le monogénisme.

Dans la prière « Ave Maria Stella », il se lit ce qui suit : affermissez-nous dans la paix en changeant le nom que nous avons reçu d’Eve, ce que confirment la tradition hébraïque et chrétienne et la bienheureuse Catherine Emmerich ; nos premiers parents ont eu la vision de toutes les générations et ont donné un nom sur chacun de leurs descendants, ce qui condamne les idéologies raciales et racialistes comme l’Etat moderne d’Israël et l’Empire du Milieu les pratiquent. Rien ne peut ni ne pourra justifier ces idéologies. Le principe d’unité de la création est dans sa Cause Première, Dieu. Mais par l’Incarnation du Verbe, et du fait qu’Il soit le Nouvel Adam, Jésus-Christ est la Cause instrumentale de l’unité de la création et du genre humain sauvé ainsi que la Cause Finale.



6- La Memoria dei


Il n’y avait à l’origine qu’un seul champ[3], car toute la création était dans une unité pure, non blessée par la faute originelle, ce que signifiait la Pangée[4] qui se divisa à la suite du Déluge noétique[5], la dérive des continents.

La révolte de nos premiers parents amena la fragmentation du champ originel, et l’ajout des champs inversés inspirés par le Tentateur.

La Memoria dei a la fonction, parmi d’autres, de relier les individus entre eux (le Peuple de Dieu), c’est pourquoi l’homme recherche en lui-même son unité et instinctivement la communion entre les personnes. Elle relie les individus entre eux, toute la création et le royaume du Ciel, c’est par elle que nous pouvons connaître Dieu ; mais ce lien a été distendu par le péché originel, que seul le baptême rétablit : Car nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit gentils, soit esclaves, soit libres ; et tous nous avons été abreuvés d’un seul Esprit (Co.12, 13).




7- Memoria dei, siège de la conscience morale, de l’existence


Lucifer a un droit, son joug, sur tout le genre humain, il porte sur les possibles.

Adam et Eve, avant d’être chassés du Jardin du Paradis qui est différent du Paradis ou Eden qui est notre la terre, ont reçu du Créateur un habit de peau de bête, cf. le livre de la Genèse. Ce vêtement est le signe de la grâce de prévenance qui les aidait à se maintenir dans leur dignité selon la loi morale naturelle et des lois de création, ce que résumeront les Dix Commandements donnés à Moïse pour le Peuple hébreu et par lui, pour tous les Peuples[6].

Le libre-arbitre n’est pas la liberté, mais un moyen de l’atteindre, car par lui, il est possible de repousser la tentation ; il est un état inférieur à la liberté en Dieu, puisqu’il nous faut choisir constamment entre un bien et un mal, alors que la vraie liberté nous met à choisir entre deux biens.

La conscience morale, qui est conjointe à celle d’exister, est intimement liée aux trois Puissances dont la Première d’entre elles est la Memoria dei qui rend : …apte à parvenir à la connaissance vraie et certaine d'un Dieu unique et personnel, qui par sa Providence protège et gouverne le monde, et à l'intuition aussi de la loi naturelle inscrite par Dieu en nos âmes… (Pie XII, Humani Generis)[7].




8- Les atteintes contre la Memoria dei mettent en danger l’intégrité ontologique de l’homme et sa santé physique et psychologique.


Jusqu’à cette pandémie de la Covid19, la kabbale tentait d’intervenir sur la Memoria dei par des moyens électroniques, par des ondes tout en poursuivant son projet de réduire les populations d’où le SIDA. Il y avait des projets au sujet des nanoparticules, qui s’ajoutaient à la recherche de la puce électronique, mais on ne savait pas comment atteindre la Memoria dei de manière permanente. La Covid19 est la porte par laquelle ce projet se réalise.

Au stade actuel des enquêtes sur l’origine de la Covid19, il semble que le virus a été créé à la demande de la CIA, qui est l’un des bras armés de la kabbale. C’est dans le laboratoire militaire de l’USAMIRD à Fort Detrick que le virus aurait été élaboré avec l’aide de l’Institut Pasteur et le laboratoire de la ville de Wuhan où vivent de nombreux catholiques, et c’est dans le centre de Fort Detrick que des sportifs US soldats ont été contaminés en vue des olympiades militaires qui se déroulaient à Pékin, cette opportunité leur aura donné l’occasion de répandre la pandémie et d’en accuser la Chine. C’est ce qui explique l’explosion si rapide de la pandémie de par le monde. Une pandémie nécessaire pour faire admettre les injections ARN qui, en tout bon sens, étaient déjà préparés en amont : le but de ceux-ci n’a jamais été de soigner, mais d’infecter le corps et d’atteindre la Memoria dei.

Les injections ARN sont redoutables, ils contiennent des cellules vivantes d’enfants qui, à cause de cette extraction, sont avortés, ces cellules portent le graphène qui fait fonction de batterie et permet d’activer les nanoparticules ou nanotechnologiques ; les cellules d’embryons relient le globule rouge à d’autres cellules qui interagissent entre-elles et transmettent les informations contenues dans les nanotechnologiques activées par la 5G et sans doute d’autres moyens technologiques. Il sera alors possible de modifier le caractère ou le comportement de l’individu dont la résistance dépendra de sa qualité morale et spirituelle. L’apport de graphène et les cellules vivantes d’enfants avortés après leur extraction, ajoutés aux séquences des virus tel que l’Ébola, le VIH etc. outre qu’ils anéantissent les défenses immunitaires naturelles du corps humain, ils provoquent, selon les individus et dans un temps estimé entre un mois voire moins et guère plus de cinq ans, des maladies incurables.

Les nanotechnologies modifient la conscience morale, la liberté, les émotions, sans doute la sexualité produisant l’inversion de la communion et interagir sur le comportement des foules : agressivité que leur volonté ne pourra contenir. Il sera facile de les amener à l’autodestruction, à des assistanats ciblés sans compter avec la possibilité de leur introduire un système de monnaie cryptée qui permettra d’interdire l’accès à des biens de consommation voire de première nécessité à tous ceux qui s’y refuseront.

Les effets de ces injections ARN et sans doute d’autres procédés vaccinaux se déploieront dans les cinq prochaines années pour ce qui est de la tranche d’âge entre 16 ans et 60 ans. Les injectés au-delà de 60 ans sont voués à une mort soudaine et rapide. Si ces attaques contre l’intégrité physique et morale de la personne méritent leur classement en crime contre l’humanité, leur véritable danger est ailleurs. Il s’agit d’atteindre l’âme et d’empêcher que le sujet puisse faire son salut, ce qui induit qu’il sera pressé d’adhérer à l’Antéchrist, au culte de la bête de la mer ; sans une vie de prière et de pénitence, il sera difficile de résister. Il est à prévoir que c’est par cette technologie que le chiffre de la bête marquera ceux qui se seront détournés résolument de Dieu, du Bien Souverain.

Certes, il faut que les Ecritures s’accomplissent, mais cet impératif de salut, ne peut justifier le refus de nos pasteurs à s’élever contre de tels projets comme ce fut le cas pour la Loi de Bioéthique. Il est incompréhensible qu’elles se rendent complices par passivité pour beaucoup et acteurs déterminés pour d’autres. Il s’agit d’un désastre moral et surnaturel d’une portée universelle et irréversible, mais c’est le temps pour Dieu de nous purifier et de nous en délivrer. Je ne peux que saluer et rendre hommage à ces héros qui ont tout essayé pour empêcher de tels effondrements, ces héros de l’ombre et de lumière persécutés par les hommes d’iniquité dans l’indifférence générale des hiérarchies religieuses et morales quand elles n’étaient pas actrices des persécutions.

Que l’on soit croyant ou non, il est évident pour le sage ou l’homme de Dieu de comprendre que ce combat, s’il est le nôtre pour quelques semaines encore, n’en est pas moins d’abord celui de Dieu, aussi rechercher son amitié, sa proximité c’est être assuré d’entrer par Lui dans sa Victoire sur le mal.

L’espérance est portée par le pauvre à des sommets d’héroïsme qu’on ne comprendra bien qu’au terne du jugement des nations.


______________________________________________________

[1] - L’année 1972 fut celle de l’intrusion des puissances du Mal dans l’Eglise et dans toutes les religions et son impérialisme inversé dès lors s’établira avec l’aide de ses affidés, dans tous les actes de l’homme et dans toutes les couches de la société. [2] - Assistaient à ce Club tous les mouvements mondialistes et sociétés secrètes anti-chrétiennes. [3] - Cf. Les Brunantes sur site. [4] - Un seul continent [5] - cf. les travaux de Fernand Combrette, orientaliste. [6] - Je mets une majuscule à Peuple, car un peuple est l’expression de l’unité dans la diversité, il a donc droit au respect et à la dignité de la personne. [7] - Elle se trouve publiée en français dans le cite vatican.va

209 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout