LA CLÔTURE : PRIÉRE - PÉNITENCE - ETUDE CONTEMPLATIVE







LA CLÔTURE

« Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, s’en allèrent au-devant de l’époux. Il y en avait cinq qui étaient folles, ayant pris leurs lampes, ne prirent pas d’huile avec elles ; mais les sages prirent de l’huile dans leurs vases avec leurs lampes. Comme l’époux tardait à venir, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit un cri s’éleva : Voici l’époux qui vient, allez au-devant de lui. Alors toutes les vierges se levèrent et préparèrent leurs lampes. Et les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent : De crainte qu’il n’y en ait pas assez pour vous et pour nous, allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Mais pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva, et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent aussi, disant : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Il leur répondit : En vérité, je vous le dis, je ne vous connais pas. « Veillez donc , car vous ne savez ni le jour, ni l’heure ». (Mat.25,1-13)

Les dix vierges représentent le peuple de Dieu ; la lampe à huile, en tant qu’objet, représente la Doctrine, la tradition et les révélations privées ; l’huile représente les vertus théologales : la Foi, l’Espérance et la Charité, ainsi que les vertus cardinales : Prudence, tempérance, force et Justice.

Les trois vertus théologales rendent la plénitude à tous les possibles, les vertus cardinales guident leur mise en pratique.

L’époux est le Christ Jésus qui est la Cause Finale de toute la Création ; n’est-Il pas le Premier vivant ? Le fait qu’Il soit annoncé comme venant chercher les vierges contient un sens à deux temps :

1er temps- Il s’agit du retour du Christ venant sur la nuée ; c’est aussi la vocation unique de l’humanité d’aller vers son Créateur et Sauveur pour s’unir à Lui afin d’atteindre la vision béatifique.

2em temps- C’est le peuple de Dieu qui va vers son époux, la distance que nous devons parcourir est dans l’Église ; c’est ce que nous entreprenons liturgiquement lorsque nous nous rendons à la messe, mais cette démarche physique n’a vraiment de sens que si nous la vivons intérieurement du lever du soleil à son autre lever, c’est-à-dire si nous nous efforçons de correspondre aux vertus théologales en coopérant aux grâces sanctifiantes.

Les vierges folles ce sont tous les chrétiens qui vivent leur foi comme une identité sociale, une foi mondaine, convenue refusant tout ce qui dérange leur conception personnelle de l’Église et de la pratique de leur foi. En cette période, ce sont tous ces chrétiens et d’autres religions qui s’accrochent à une vision personnelle de la foi qu’ils enferment dans leur champ sécuritaire et refusent de collaborer aux grâces sanctifiantes. Ils ne répondent pas aux appels à la conversion, et reçoivent les révélations comme une curiosité intellectuelle dont on cause autour d’une tasse de thé quand ils ne les rejettent pas avec haine et une rage satanique.

Les vierges sages représentent les fidèles dans l’Église, ils attendent le retour du Messie. Ils collaborent aux grâces sanctifiantes ; sont unis au Pape, se nourrissent de la Doctrine. Ils ne briguent aucun honneur ni pouvoir. Les justes de par le monde sont ceux qui s’efforcent de respecter la Loi Naturelle, sont compatissants et justes.

La nuit a plusieurs sens :

1- Il est certain que le retour du Christ se fera dans une nuit totale de la foi, de l’espérance et dans un effroyable désert de charité. Il reviendra quand la

prière de supplication atteindra un sommet d’humilité et de dénuement, c’est-à-dire, quand nous admettrons ne pas pouvoir nous sauver par nous-mêmes.

2- La nuit pour les vierges folles sera l’entrée dans les ténèbres extérieures, ce sera un jugement sans appel.

3- La nuit pour les vierges sages correspondra à l’ouverture du Sixième Sceau, elle sera illuminative comme l’a décrite sainte Thérèse d’Avila et que l’on peut comprendre à partir de la vocation du prophète Isaïe, mais également dans ce passage de l’Evangile de Matthieu : le Palais, nous y entrerons avec notre corps de gloire, le septième sceau sera le mariage mystique réservé aux saints c’est-à-dire à tous les fidèles qui auront été trouvés dignes d’être installés dans la victoire du Christ.

Cette introduction me permet de vous faire part de ma décision de fermer mon site, et d’arrêter les publications publiques. Conformément à la cérémonie qui se conclut par la bénédiction urbi et orbi du Pape François en date du 27 mars, j’ai décidé d’entrer dans le silence, dans une vie consacrée davantage à la prière, à la pénitence et à l’étude contemplative. La cérémonie du 27 mars dernier a signifié l’entrée des fidèles dans le tombeau, dans la nuit spirituelle.

Les Papes depuis le bienheureux Pie IX à notre bien aimé Pape François nous auront nourris d’une doctrine infaillible qu’en faisons-nous et qu’en avons-nous fait ?

Je me suis efforcé durant toutes ces années de témoigner de mon espérance et de vous aider à comprendre la Doctrine de l’Eglise et à vous éclairer sur les évènements du monde. Tout ce travail effectué en Action de Grâce, je vous l’ai offert de bon cœur et je ne regrette pas de l’avoir fait même si j’ai prêché dans un désert ou sur des cœurs de pierre. J’ai fait ce que me dictait mon amour pour Jésus et pour l’Église qui m’ont tant donné et qui ne cessent de me donner. Je n’ai malheureusement pas pu, pour des dispositions providentielles mystérieuses, donner ce témoignage à mon diocèse qui n’en a pas voulu, et je sais aujourd’hui que ce fut une sauvegarde pour moi venant du Ciel.

La situation créée par le covid19 a généré des comportements dans l’Église qui déchirent mon cœur et l’âme, des actes d’honneur et de foi n’ont pas été posés par notre hiérarchie qui n’a pas voulu affronter le pouvoir républicain auquel elle s’est prostituée. C’est sans précédant que des évêques aient soumis le sacrement au bienêtre du corps alors que tout de la personne est ordonné à l’Action de Grâce. C’est intolérable de voir des célébrants baptiser avec un revolver à eau, donner le corps du Christ avec un masque et se désinfecter les mains avant de donner l’hostie consacrée en imposant le rite transgressif de la main. Il s’agit d’une catastrophe métaphysique sans précédant dans l’Église, car c’est une inversion de la mission prophétique de l’Église et de son sacerdoce, et ce scandale ne s’arrêtera pas là.Cette situation ne peut que provoquer la justice du Ciel, amener la grande purification avec son lot de châtiments.

Je suis et je demeure catholique, fidèle et uni au Pape François. J’attends que le Christ reconfigure son Eglise telle qu’elle fut dans ses fondations primitives.

Plus que jamais ma place est avec Marie et Jean au pied de la Croix et avec eux au tombeau et j’attends, comme Jean, la Parousie. Les souffrances que nous commençons à porter ne sont rien, bien plus lourdes seront celles à venir et beaucoup hurleront de terreur devant la justice de Dieu qui sera miséricorde pour l’humble fidèle.

C’est l’heure de Dieu. Il ne sert plus de vous enseigner, il ne sert plus de vous avertir, vous avez tout reçu. Nous allons être seuls avec notre conscience.

Bien sûr, je continuerai de rédiger des articles, mais pour ceux qui en feront la demande. Ils devront m’envoyer un courriel d’inscription. Mais au moins, je peux espérer que ceux qui s’inscriront me liront et s’en nourriront. Ceux qui souhaitent recevoir une publication papier doivent me l’indiquer et m’adresser un chèque de 40€ pour l’année ce qui couvrira les frais d’impression et d’expédition ; le chèque à l’ordre de l’Alliance Chrétienne : adresse : Alliance Chrétienne, Pierre Aubrit, 18 Av. Louis Torcatis, 66000 PERPIGNAN.

Je remercie ceux qui m’ont soutenu par leurs encouragements, par leur prière, et je demande pardon à ceux que j’aurai offensés, blessés, mais la vérité souffre violence et l’amour de charité brûle. Je remercie ceux qui m’ont soutenu financièrement et continuent, l’association Alliance chrétienne restera en place.

Je vous souhaite de collaborer aux grâces sanctifiantes, soyez persévérants, priez, priez sans cesse la Mère de Dieu qui est notre mère ; demandons-lui de nous aider à faire face aux épreuves présentes et à venir.

Je vous assure de ma prière. Soyez bénis.






103 vues