LES #VENDANGES DU FOL EN #DIEU

Dernière mise à jour : 30 sept.





Mes Chers Amis et Fidèles Lecteurs,

Je vous appelle frères et sœurs, puisque nous le sommes naturellement par Dieu Créateur notre Père et surnaturellement par le baptême. Nous en témoignons par la Charité, qui ne se confond pas avec l’aumône ni la piété. La piété, sainte Thérèse de Calcutta l’a illustrée, est une manière de faire le bien qui charge la main tendue de l’amour divin, tel qu’elle y reconnaisse le don de Dieu. La Charité est l’obligation d’aimer notre prochain comme Dieu l’aime, c’est-à-dire, dans la Vérité, avec la Vérité. La Charité, vertu théologale, se relie au spirituel agent – la volonté d’amour – une des trois Puissances reçues à la création de notre âme. La Charité est un acte intellectuel puisqu’elle s’unit à la Vérité, elle ne se confond pas avec la bonté, élan naturel des affects. C’est pourquoi Jésus nous commande d’aimer nos ennemis, qui est le sommet de la Charité.


LA MAIN TENDUE

La main tendue d’un #SDF est celle de Jésus, Il nous dit, du haut de sa Croix : J’ai soif ! Le SDF nous fait la grâce de l’aimer comme Jésus nous le commande ; sa main tendue, geste d’extrême dignité, nous rend riches, car il lui faut beaucoup d’humilité pour ne pas sombrer en deçà de la dignité d’enfant de Dieu. Souvenons-nous, Dieu possède tout, Il nous a tout donné, abandonnant sa Gloire. Ainsi, lorsque nous rencontrons un pauvre, un SDF, qui dérange à ce point les biens pensants dont l’intention dissimulée, au nom de l’ordre établi, l’empêche de s’asseoir et de s’allonger, une situation inhumaine, contraire à toute société morale, faisons un acte de résistance, donnons-lui ce que nous pouvons, ne serait-ce que le regard, un sourire. Ne nous en acquittons pas à la sauvette, deux pas plus loin, prions pour lui. Nous devons craindre qu’il ne s’agisse du Christ en Personne, comme pour le lépreux de saint François d’Assise.


LES SOMBRES NUAGES

Mes Amis, j’ai le cœur accablé. Nous affrontons des épreuves qui montent ne cesse d'augmenter en puissance dévastatrice. Il arrivera, que nul ne saura les nommer tant elles seront sévères. Nous avons oublié que nous sommes faits pour la sainteté.

L’accablement me vient du développement de la Loi de #Bioéthique. Je réécris les articles ayant pour titre Les #Brunantes. J’en fais un essai en vue d’une édition. Parmi les thèmes, que je reprends, il y a celui de la Loi de Bioéthique, elle autorise la troisième #transgression universelle. Dès que j’aborde ce sujet, je deviens impossible à mon entourage. Je souffre beaucoup. J’ai envie d’hurler ma douleur, d’appeler le feu divin sur nous, tant il est vrai qu’approcher une certaine connaissance est une charge de souffrances parfois inhumaines, et que cette transgression universelle est singulièrement pesante…

Ne croyez pas que je me complaise dans un dolorisme de clocher. Si vous compreniez la hauteur, la profondeur et la largeur de la charge malfaisante de la Loi de Bioéthique, vous vous uniriez à mon cri. Jésus nous rabrouera certainement avec les mêmes mots qu’Il adressa à saint Jean, lui qui voulut que le feu du Ciel fût tombé sur la cité qui refusa de les accueillir.

Nous n’en pouvons plus de souffrir ! et ce n’est que le début.

Au fond de notre cœur, nous savons que dans l’ultime acte de sa Justice, il y a tout l’amour d’un Père qui nous rappelle combien nous devons conserver notre dignité d’enfant de Dieu. Nous ne pouvons vouloir que ce que veut #Jésus… Il est très dangereux surnaturellement de souhaiter que vienne la Justice divine. Contraindre Dieu à user de sa Justice, revient à renoncer à sa Miséricorde, à prononcer, in fine, notre jugement qui risque de nous retomber dessus.

Nous ne pouvons sauver ceux qui ne le veulent pas. Mais nous pouvons réparer, ne serait-ce que par ce désir d’amour qui nous porte à vouloir que notre cœur de pierre soit configuré à celui de Jésus pour ne faire plus qu’un avec les trois #Cœurs Sacrés.


LA LOI DE L'EUTHANASIE

Le projet de loi, sur l’accès à l’#euthanasie, s’inscrit dans la continuité de la Loi de Bioéthique. Les puissances mondialistes ont un zélé serviteur en la personne de Mr Macron et de ses alliés comme #Line Renaud, #Attali, #Sarkozy… Pourquoi en serions-nous surpris? C’est toujours la révolution qui fait son œuvre et elle arrive à son terme. Il n’y a rien d’étonnant à ce que ce soit finalement la France qui parachève cette œuvre de destruction. Tout ce qui peut abattre la Doctrine chrétienne leur est utile, et surtout tout ce qui peut empêcher, dans l’esprit du peuple de France, le retour du Roi. Mais ces esprits inversés ne se rendent pas compte que, du fait de leur péché, ils participent à la manifestation de la Justice divine. Ils s’enferment dans leur propre filet, mais aucun vrai fidèle du Christ n’y tombera.

L’esprit qui les inspire, veut que les pouvoirs politiques aillent jusqu’au bout de leur transgression, il est le même que celui de la révolution. L’une des raisons qui ont déterminé le martyr du Roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette étaient d’enlever tout empêchement aux lois qui ont pour but de déchristianiser la France ainsi que toutes les nations.

Mais pourquoi avons-nous condamné les nazis ? Nous faisons bien pire qu’eux. Nous osons le faire au nom de la science, de la compassion alors que leur intention est d’étendre l’abomination du sacrifice humain à tout l’univers. Nous allons jusqu’à soutenir un régime nazi qui sévit en Ukraine pour faire plier la #Russie face à un mondialisme démoniaque. Ils enlaidissent la #France.

Malheureusement, ce que dira la hiérarchie de l’Eglise catholique en France au sujet de ce projet de loi sur l’euthanasie, ne vaudra rien. Elle s’est tue ou n'a que murmuré au sujet de l’avortement ; elle se rendra complice de la dictature sanitaire. Certains de ses membres en furent des zélateurs avec la violence imbécile des prêtres jureurs.

Ils interpréteront à nouveau le rôle de la demoiselle #Delongbec, les voici, cardinaux, évêques, prêtres frissonnant du postérieur à la voilette, souriant aimablement au Peuple en désarroi. Ils donneront leur onction et s’en retourneront contempler les dons au sujet desquels ce président Macron leur aura fait la grâce d’étendre la défiscalisation de 63% à 75%. Ô quelle belle république ! Comme il est doux de se vendre ! comme il est doux de coucher avec la république !

Mais cela n’est rien. Il y a eu pire : leur attitude au sujet de la Loi de Bioéthique. En effet, outre l’autorisation de produire des chimères sans intérêt thérapeutique, outre le renforcement de toutes ces lois contre-nature, elle autorise la production du clonage humain.

Pourquoi cette Loi de Bioéthique est-elle l’ultime transgression ? Parce qu’elle a été voulue pour agresser Dieu le Père dans sa Procession de Lumière de sa Paternité Incréée à l’instant T de la création de l’âme. Il s’agit de la profanation du Saint des Saints du Temple de Jérusalem.

Aujourd’hui, après avoir franchi l’ultime interdit, les savants transgressifs travaillent sur l’épigénétique. Ils manipulent la semence humaine juste avant que ne se forme le premier génome, en vue de modifier le paradigme divin inscrit dans l’ADN. Ils cherchent à atteindre les champs morphogénétiques du vivant et en physique, le champs forme de la matière inconnue originelle ou primordiale sans compter que parmi eux, ces chers savants, veulent rejoindre les mondes parallèles du mal, et pour cela, lors d'un premier essai, ils ont failli faire sauter la planète terre...

Les trois Papes : saint Jean-Paul II, Benoît XVI et François ainsi que les évêques de l’Eglise en France et autres nations, sauf quelques personnalités comme le cardinal Barbarin, Mgr Faure, Mgr Séguy, se sont tus, et malgré la tardive et inaccomplie intervention du Pape saint Jean-Paul II au sujet de la dignité ontologique donnée dès la formation du premier génome, c’est-à-dire à l’instant T de la fusion de deux ADN.

Le silence de ces trois Papes renouvelle les trois doutes et reniements de saint Pierre Apôtre dans la nuit de l’arrestation de Jésus. Il aurait suffi que le Pape saint Jean-Paul II condamne l’intrusion de l’homme dans le processus de la génération jusqu’au premier génome, et qu’il proclame la définition dogmatique de l’animation à l’instant T de ce premier génome. Il a été empêché de le faire, et ses deux successeurs n’ont pas voulu s’y engager. La prophétie du prophète Ezéchiel aura donc été accomplie, consommée : il s’agit de sa vision du Temple et les prêtres qui lui tournent le dos.

Ce silence fait porter à toute l’Eglise la charge et le poids de cette transgression qui n’auraient pas dû retomber sur elle ni sur le Peuple de Dieu puisque cette décision était le fait de toutes les forces antichrétiennes et inhumaines des pouvoirs politiques, civiles, scientifiques, culturels et juridiques. Toutes les institutions ont défendu le projet de loi de bioéthique. Des religieux, des communautés, des laïcs fondateurs de mouvements contestataires, des chercheurs, des évêques et cardinaux ont fait pression sur les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI afin qu’ils se taisent pour des raisons qui sont à vomir. Le Pape François déclarera quelques semaines après son élection qu’il ne s’intéresserait pas aux questions génétiques, il a tenu parole… Il a refusé de se prononcer sur l’animation au premier génome, fait de même sur la définition du dogme de Marie Co-rédemptrice en des termes inutilement blessants, et rien au sujet de l’unicité de la date de Pâques. Tout ceci va considérablement alourdir la sévérité des épreuves que les catholiques subiront d’abord, puis tous les chrétiens et enfin tout le reste de l’humanité.

Nous sommes tous enfermés dans la praxie révolutionnaire dont les racines sont issues de la Renaissance et beaucoup plus loin dans l’histoire. Elle arrive à son terme, ce sera le plus grand échec du calcul de l’homme d’iniquité. C’est pourquoi, viendra le moment de l’enlèvement de l’Eglise, car sans cette grâce singulière, avec le déferlement de violence que produira l’échec objectif des mondialistes, toute l’humanité pourrait bien être anéantie tant la charge de haine contre Dieu et le genre humain est grande. Qui ne se souvient des paroles glaçantes du prince d’Edimbourg au sujet de l’écologie : l’humanité est un danger pour la nature (citation de tête). Ne croyons pas que ce soit là des paroles maladroites, c’est la pierre noire sur laquelle s’appuie le courant écologiste, étroitement relié aux mondialistes qui le finance. Il s’agit de l’art le plus abouti de la manipulation des idées et des peuples.

Il ne sert à rien de manifester ni de contester, il est trop tard. Tout doit être consommé. C’est l’heure des puissances du mal en écho à notre refus de nous sanctifier, de nous convertir. Manifester, tomber dans un activisme enfantin, celui du retour d’âge soixante-huitard, revient à s’exposer au regard du Mauvais et sans aucun fruit. La résistance, pour nous fidèles, consiste à suivre plus avant le Christ Jésus, suivre la Voie dans la persévérance et l’acceptation de notre impuissance. Nous contribuerons à la réparation sans oublier la solidarité et la fraternité dans la prière et dans les actes, car viendra le moment ou faire l’aumône, mettre en œuvre la charité seront interdits.

Il n’est qu’une urgence, entrer dans le sanctuaire de l’unité des trois Cœurs Sacrés. Nous ne vaincrons qu’avec Jésus Roi de l’univers, et en communion avec le Roi de France qui est à l’œuvre.


LE DECES DE LA REINE #ELISABETH II

La monarchie britannique, depuis le roi Georges Ier de Hanovre, est allemande, une origine renforcée par la dynastie des Windsor, les #Saxe-Cobourg et Gotha-Battenberg. Dynastie qui n’aurait jamais dû régner. En effet, dans l’ordre de succession, le trône devait revenir aux #Habsbourg-Lorraine, soit à l’un des enfants de Louis XVI et de Marie-Antoinette puisque la Reine de France était une Habsbourg-Lorraine. Le renversement de la monarchie français avait aussi pour objectif d'empêcher qu'un roi catholique ne monte sur le trône anglais.

Le roi Charles III et ses deux frères et sa sœur voient leur ascendance allemande renforcée, puisque leur père, le duc d’Edimbourg, était un #Battenberg (famille juive polonaise et allemande, anoblie au XVIIIème siècle par le prince gouverneur de Varsovie, archiduc #Romanov). Malgré, que la mère de la défunte reine fut écossaise, la famille régnante est allemande. Les Windsor font partie des 20 familles qui dirigent le monde : ces décideurs du mondialisme.

Les célébrations à l’occasion du décès d’Elisabeth II affirment la puissance de cette dynastie et, au-delà de l’aspect protocolaire, le reflet de sa puissance occulte. Qu’il s’agisse du couronnement ou des enterrements royaux, tout est transgressif et anticatholique. La cérémonie du couronnement est l’inversion de celui du Pape selon la réforme liturgique du Pape Saint Pie V.

L’amitié entre la France et l’Angleterre n’existe que tant que durera la république ; que le roi revienne, roi non constitutionnel, et nous entendrons une autre chanson. La puissance du Royaume-Uni et de la famille régnante ne tient qu’à la condition que jamais le roi de France ne remonte sur le trône de Clovis1er dans la plénitude de sa mission[1]. Quand cela se fera, et cela aura lieu, le #Royaume-Uni explosera, l’Angleterre sera réduite à ce qu’elle aura été à son origine et totalement catholique.

Ne nous intéressons plus à cette monarchie, elle a un maître qui est le contraire de Jésus-Christ signifié par la présence d’une femme archevêque. La surexposition médiatique fait partie de la liturgie mondialiste. Ne les regardons plus et nous ne serons pas vus par la bête. Ne nous attachons pas à ces monarchies existantes, elles seront toutes renversées, car elles ont des liens du sang avec les Saxe-Cobourg et Gotha-Battenberg – Bourbon y Bourbon d’Espagne - ou elles ont des liens de soumission aux décideurs du mondialisme. Les Maisons royales qui ont été renversées seront rétablies, sauf la Maison de Prusse. Ces Maisons restaurées de plein droit seront reliées à la monarchie française par laquelle elles recevront les grâces de l’Onction davidique que seule la France a recueillie. Nos ennemis de l’intérieur et de l’extérieur le savent alors que nous les catholiques français sommes dans une ignorance crasse et ben fiers de l’être.


DE L'EGLISE CATHOLIQUE ROMAINE

La situation de l’Eglise s’aggrave, l’Eglise en Allemagne vit un schisme qui ne dit pas encore son nom, celle des Flandres belges connaît la même dérive : Je vous avertis de ces faux maîtres et de ces faux prophètes ; Je vous avais avertis que dans les derniers jours, Babylone serait érigée au cœur de Mon Sanctuaire, transformant Mon Lieu Saint en un repère de voleur, un antre de démons ! oh ! Ma fille ! ...une loge où demeurent et règnent tous les esprits immondes…ils sont occupés à trafiquer dans Ma Propre Maison ; […] L’Ennemi, celui qui prétend être tellement plus grand que tout ce qui est vénéré va s’introniser lui-même dans Mon Sanctuaire ;( extrait du message à Vassula, le 27 mai 1993, cahier 66).

Nous allons vivre une persécution, nous les fidèles du Christ. Qu’importe ! mourrons et soyons sauvés.

Que faire en attendant ?

Prier, réparer, vivre dans la charité, ne regarder que Jésus, Marie et Joseph.

Nous sommes l’Eglise, celle que Jésus a fondée avec douze apôtres : le chariot de feu de la vérité et de la charité. Vivons cette Eglise dans notre cœur et en esprit. Ne nous préoccupons plus de ce qui se passe ici et là, pas de dispersion. – supprimons Twitter, Telegram etc. –

Notre fidélité, nous l’exprimons en étant avec Marie au pied de la Croix. Soyons les hommes et les femmes de la force de Dieu, acceptons l’impuissance surnaturelle, comme Jésus sur la Croix. Employons-nous à une ascèse affective, intellectuelle, sociale, visuelle et auditive. Sortons des associations quelles qu’elles soient y compris dans l’Eglise, n’entrons dans aucune de ses administrations, nous n’en avons pas besoin autrement que pour les sacrements qui, pour un temps, nous serons bientôt interdits. Soyons des témoins par notre prière, notre charité. Assistons à la messe, s’ils nous obligent à la communion sur la main, ne communion pas, retournons à notre place et faisons une communion spirituelle, ce sera plus méritoire. Refusons de faire les lectures, ne donnons pas la communion, ne soyons pas vus. A l’issue de la messe, recueillons-nous devant le tabernacle dix à quinze minutes pour que le Saint-Esprit nous configure à l’image de Dieu. Ne nous montrons pas, entrons dans le silence. Ne critiquons pas le Pape François, prions pour lui, il aura à répondre à Jésus.

L’évolution politique en Italie est très grosse de menaces, car lorsque les Italiens comprendront qu’ils ont été joués par une majorité soutenue par les mondialistes, ce sera la guerre civile. Le Pape pourrait faire les frais du désespoir à venir de ce peuple, il a été trop politique.

Conservons la grâce des trois blancheurs, quoique le successeur de Pierre fasse, se séparer de lui, c’est se séparer des grâces sanctifiantes. C’est par lui que Jésus purifie ses vrais fidèles.

__________________________________

[1] Ni Louis XVIII, ni Charles X n’auraient signé le traité de libre-échange de 1860, ni celui de l’entente cordiale ; ces deux traités ont eu la perversité d’inféoder la France au pouvoir des banques, et la domination de la City sera grande. L’Angleterre se sert actuellement de notre pays pour faire plier la Russie alors que les seuls intérêts en jeu sont ceux du Royaume-Uni à cause de ce que la livre sterling soit adossée aux mines de diamants d’Afrique du Sud puisque que ce royaume n’a plus de réserve d’or.


126 vues0 commentaire