top of page

LA MORT DU PAPE BENOIT XVI, Joseph Ratzinger




LA MORT DU PAPE #BENOIT XVI


Le chrétien est debout face au vent.



C’est à 9h34, que le Pape émérite Benoît XVI est mort, ce 31 décembre 2022 à l’âge de 95 ans. Le Peuple de Dieu sait ce qu’il lui doit : un témoignage de foi, d’humilité. Il confirmera l’intangibilité de l’autorité de la #Révélation et de la doctrine. Dans la mémoire du résistant catholique, il restera un exemple de rigueur morale et intellectuelle ainsi qu’une authentique bienveillance.

Benoît XVI maintiendra et poursuivra les efforts du Pape saint #Jean-Paul II toutefois, il renouvellera le reniement de Pierre de son prédécesseur quant à la Loi de Bioéthique votée en France : un reniement dû aux pressions des responsables de la Fraternité Saint Jean et aux loges. S’il en vint à renoncer à sa charge c’est, qu’au-delà des manœuvres exercées par les acteurs du mondialisme et des loges ecclésiastiques, il ne se sentait pas la force de continuer de soulever une croix constituée par la corruption doctrinale et morale qui s’apprête à prendre d’assaut le Saint Siège, pas plus qu’il n’envisageait d’en être un acteur passif. Mais dans l’année de sa renonciation, les réseaux corrupteurs s’efforceront de démanteler, d’anéantir toute son œuvre et celle de J.P. II[1], avec une détermination et un zèle stupéfiant. La curie se videra de ses meilleurs serviteurs. Certains tenteront de salir Benoît XVI[2], ce qui contraindra le Pape #François à purger le service de presse.

Face aux scandales de mœurs, Benoît sera inflexible avec les coupables et ceux qui les auront protégés. Il déposera et contraindra à la démission 75 évêques y compris des cardinaux. Quant à sa rigueur intellectuelle et son rayonnement, ils se révéleront lors de ses discours mais surtout ceux de l’université de Ratisbonne et aux Bernardins. Celui prononcé à Ratisbonne (ici) posera les bases du renouveau intellectuel catholique. Il défoncera les murailles idéologiques qui empêchaient de respirer à l’air libre la vérité et redonnera à ceux qui le voudront en user la liberté de parole qui ne se confond pas avec la liberté d’expression, le premier étant de l’ordre métaphysique. Il confortera les résistants de la foi, ceux qui sont engagés au service de la vérité et mettront au-dessus de tout la fidélité au Christ Jésus selon son exemple. Depuis lors, ils ne craignent plus de faire face à une hiérarchie effondrée dans ses insalubrités, pas seulement pour les mœurs qui, en définitif, ne sont que l’expression d’une corruption bien plus profonde, enracinée dans les mâchoires implacables des loges maçonniques, du mensonge, du flux et reflux des corrupteurs.

Le Pape Benoît XVI fut contraint à la renonciation, et pour l’obtenir, les réseaux mondialistes bloqueront le système de payement électronique bancaire du Vatican. Mais depuis longtemps, bien avant la mort du Pape saint Jean-Paul II, la mafia de Saint #Gall dont l’un des membres était le cardinal Godfried #Danneels, œuvrait en coulisse pour l’élection du Pape François (ici). Cette mafia souhaitait que le Vatican s’engageât dans le projet mondialiste auquel les jésuites collaboraient depuis longtemps ainsi que les loges ecclésiastiques dont l’influence diplomatique est redoutable[3].

Le Pape Benoît XVI, dès sa renonciation, est entré dans le silence de la Croix, et par elle, il rendit la manifestation de la Justice divine inexorable. Il ouvrira grand la voie à la purification universelle. Il s’est uni à son Jésus en entrant dans la passivité crucifiée, source de la fécondité surnaturelle de son sacrifice.

En 2018, le 16 février, #Edson #Glauber, le voyant d’#Itapiranga au Brésil, déclarait avec la permission de son évêque et en présence de son confesseur : « La Vierge m’a dit que les temps sont très difficiles. Comme je l’ai dit en Amazonie, je vous le dis aussi : ce qui retient encore dans une certaine mesure le mal, tant qu’il est vivant, c’est le Pape Benoît. Quand le Pape Benoît mourra… pauvre humanité ! Je peux le dire en toute sincérité. Quand le Pape Benoît s’en ira… pauvre Eglise et pauvre humanité ! Et nous devons beaucoup prier. Et nous devons être prêts, comme l’a dit la Vierge - c’étaient les derniers jours de notre vie : dans la grâce de Dieu, en recevant l’eucharistie, en nous confessant toujours et en demandant la lumière à l’Esprit Saint. Et j’ai dit en Amazonie, devant l’autel de votre maison, embrassez trois fois le sol et demandez : Seigneur que je ne perde jamais la foi dans les moments d’épreuves difficiles qui arriveront bientôt dans le monde » (…) Edson Glauber a affirmé qu’avec la mort de Benoît XVI, le #diable se déchaînera. »

Il est difficile d’entendre ces paroles, surtout si la pratique religieuse consiste à une assurance sociale. Plusieurs schémas sont possibles quant à la nature des épreuves qui nous attendent. Quoi qu’il en soit, elles seront la manifestation de la vérité quant au mal qui sévit dans l’Eglise et dans le monde. Il semble probable, que le schéma soit assez proche de celui de l’entre-deux guerres : nous verrons sortir des fosses puantes les mêmes réseaux abjectes qui déferlèrent sur l’humanité, mais cette fois, ils s’installeront au Vatican. Ils seront introduits dans l’Eglise par ceux qui rejettent la Révélation et la doctrine qui en découle.

Nous devons nous loger dans le sanctuaire surnaturel des trois Cœurs Unis et Sacrés pour faire face. Nous n’atteindrons vraisemblablement pas le mois du Sacré Cœur 2023 sans que l’ennemi déverse ses troupes. On ne se moque pas de Dieu.

Ne commettons pas l’erreur de juger le Pape François, il semble bien qu’il ne souhaitait pas être pape, car pour lui la croix était peut-être plus lourde encore que pour Benoît XVI. C’est sans doute ce qui explique, non sa renonciation mais sa démission quelques jours après son élection. Il est pour le fidèle une épreuve incompréhensible et au sujet duquel, le Ciel nous demande de ne pas juger. Mais soyons certains, que Jésus a permis son élection pour faire exactement ce qu’il fait, car les temps sont à la consommation du péché, à l’accomplissement des Saintes Ecritures. Nous observons qu’il ne faillit pas quant à la doctrine. Mais il en est tout autrement de ses paroles et de certains de ses actes en dehors de l’autorité du Magistère. Peut-être devrions-nous méditer sur la vie du roi Nabuchodonosor… Bien des dirigeants s’inscrivent dans cette filiation. Mais il est évident que le Pape François ne se sera pas départi des options idéologiques qui sont les siennes depuis son engagement sacerdotal. Que son élection au pontificat ait été le fruit de calculs immondes, ce n’est pas notre problème, le nôtre est d’accepter et de comprendre la volonté de Dieu, de Lui être fidèle jusqu’au bout de la nuit de l’humanité. Suivre l’exemple de Benoît XVI, assumer l’impuissance humaine face au mal pour une fécondité surnaturelle.

Nous vivons des heures extraordinaires. Le programme contenu dans le Magnificat et le cantique de Zacharie se déploie, et il triomphera des fils du bouc.


Lisez, relisez les #encycliques de saint Jean-Paul II et de Benoît XVI, lisez la Bible, lisez La Vraie Vie ne Dieu de #Vassula, lisez les ouvrages de #Debora Marasco, #Manduria. Laissez le reste et ne vous séparez pas de votre chapelet.


Mes amis, mes frères et sœurs, je vous présente mes vœux de Nouvelle Année. Je ne vous la souhaite pas heureuse ni joyeuse, je ne peux pas mentir même pour la satisfaction des règles mondaines. Non, tous mes vœux de courage, de persévérance, d’amour de charité. Oui, nous allons souffrir de mal-mort ! Oui, toute l’humanité est convoquée au pied de la Croix pour y être fixée, car nous sommes coupables de notre manque de sanctification, mais Dieu est plus grand que notre faiblesse, alors courons vers sa Miséricorde quand il en est encore possible. Que les fidèles du Christ, fidélité au-delà de celle que nous devons à une hiérarchie massivement et silencieusement apostate, renégate, se reconnaissent et s’unissent dans un esprit de solidarité, de charité, de fraternité selon le Cœur de Jésus.


Mes Amis, mes Frères et Sœurs, priez pour moi afin que je répondre totalement à la volonté de Dieu, que je puisse vous servir tout au long de ce temps d’épreuves. Je vous aime.


P.S : Je vous annonce la prochaine publication d’un essai qui traite de la résistance du chrétien face à ce monde dominé par les puissances du mal. Je vous le présenterai dans le cadre d’une vidéo-conférence dont je vous donnerai prochainement la date et le lien.



________________________________ [1] Dissolution de l’académie pour la famille et la vie. [2] Manipulation de documents [3] Favorisant l’élection de Biden et de Lula da Silva, empêchant l’élection d’un candidat catholique en Italie. Se solidarisant avec la guérilla nazie d’Ukraine.

155 vues0 commentaire
bottom of page