LA #CHRONIQUE DE PIERRE N°165 - LE PAPE #PIE XII et la #PANDEMIE


(TEXTE CI-DESSOUS)




LA CHRONIQUE DE PIERRE N°165

Je reviens sur l’ouverture des archives du Pape Pie XII, dans ma précédente vidéo, sur ce sujet, je manquais de recul que certains d’entre vous m’ont reproché à juste raison.

La décision d’ouvrir toutes les archives du Pape Pie XII est une délivrance pour les catholiques de ma génération. Nous avons eu à subir tant de vexations, d’humiliations et surtout l’oppression injuste d’une culpabilité sous entendue pour des évènements qui ne pouvaient nous être imputés, et face à ces attaques, nous n’avions pas la matière pour nous défendre. Nous subissions une dictature de la culpabilité et de fausse compassion à laquelle notre hiérarchie participait ainsi que les courants gauchisants qui sévissent toujours dans l’Eglise.

L’ouverture des archives de Pie XII est une délivrance, elle met en lumière la mémoire de l’Église et de l’humanité. Nous n’avons plus à supporter le poids d’une fausse culpabilité. Nous retrouvons notre liberté d’enfant de Dieu face à l’histoire.

On me rétorquera que les temps actuels rendent ce point historique anecdotique, dérisoire peut-être, mais ma génération a le droit et le devoir de se rappeler au bon souvenir des hypocrites et des malfaisants. Il lui revient de recueillir les fruits des vrais héros pour en transmettre le suc à sa descendance qui affronte des jours sombres et envers laquelle nous avons des devoirs dont celui de la guider dans ces combats à venir.

Rappelons à nos accusateurs que 85% des collaborateurs durant la guerre sont sortis des Gauches, et que la plupart d’entre eux, comme Hernu, ancien ministre de Mitterrand, n’ont dû leur vie qu’en s’engageant dans la franc-maçonnerie ou en devenant des agents de l’URSS ou de la CIA : les générations Jospin et Hernu. Rappelons également que les premiers réseaux de renseignements et de résistance ont été fondés par des catholiques et des royalistes avant l’appel du général De Gaulle.

La pandémie : le covid-19 :


Les recherches quant aux causes exactes de ce virus sont difficiles à déterminer, on s’oriente vers une manipulation humaine réfléchie ; une intervention sur l’#ADN d’un parasite propre à la chauve-souris, et dans lequel on a introduit le #VIH et le staphylocoque doré ce qui explique la rapidité de son étendue et sa virulence. Le coronavirus mute 40 fois, de sources scientifiques, une mutation de cette ampleur, comme pour le VIH qui mute beaucoup plus, ne s’explique que par l’intervention de l’homme sur l’ADN. Dans l’ADN de tout vivant fut-il unicellulaire, il y a une capacité d’adaptation, c’est pourquoi chaque année, le virus de la grippe est légèrement différent ce qui explique que face à cette pandémie on trouve difficilement un remède hormis le confinement, et qu’il est peu probable qu’on trouve un vaccin. Le confinement pourrait se prolonger jusqu’à fin juin comme c’est déjà le cas pour la Sardaigne. Il faut tenir compte que la #Chine n’aurait pas traité à fond la première vague pandémique et qu’elle s’apprêterait à affronter une seconde vague beaucoup plus virulente selon le professeur Benjamin #Cowling épidémiologiste émérite de l’université de Hong Kong, il déclare ceci : « Du fait que la majeure partie de la Chine n’a pas vraiment eu un nombre important d’infections au cours de la première vague, la population demeure très vulnérable et peut être touchée par une épidémie importante. Tôt ou tard, une seconde vague est inévitable. Totalement inévitable ».

Si la lutte contre cette pandémie en France est à ce point difficile c’est que nous avons un gouvernement qui ne sort pas d’une logique financière, nous allons vers une catastrophe sanitaire qu’on voudra mettre sur le compte de l’indiscipline du peuple alors que nous sommes dirigés par des incompétents, un pouvoir inepte.

Les politiques économiques et sociales du fait de l’Union Européenne et de nos gouvernements depuis Jacques Chirac ne sont qu’une succession d’échecs ; elles sont dévastatrices et à ce stade aujourd’hui il est peu probable qu’elles soient surmontées. Il faudrait un changement idéologique, un retour au réel avec une intelligence du bien commun ; ce qui induit de sortir de l’Union Européenne.

Les déclarations concernant les soutiens du gouvernement face à ce désastre économique et social ne sont pas rassurantes, les masses financières où va-t-il les trouver et qui va payer la facture, il y a des limites à la planche à billets, sinon nous prenons le risque d’une inflation à l’échelle de l’Union Européenne.

Les réformes actuelles dues à l’état d’urgence sanitaire n’augure pas un avenir de justice sociale, ni même de sécurité la plus basique. On voit bien que ce gouvernement poursuit un objectif dans le dédain des intérêts du peuple qu’il n’aime pas et envers lequel il n’est pas capable d’avoir un authentique élan du cœur pas plus que de raison ; il ne respecte pas le peuple de France. Nous devons admettre que le mode républicain de gouvernement arrive à son dernier souffle, c’est une faillite totale, une aberration.

On ne peut oublier la politique désastreuse en matière de soins que cette majorité a aggravée avec une surdité invraisemblable. Ce gouvernement est inopérant du fait qu’il concentre tous les pouvoirs et qu’il a écrasé les corps intermédiaires. Nous allons vers une confrontation désespérée et directe entre lui et le peuple.

Mais les causes de ce mal sont secondaires pour nous catholiques et pour l’homme religieux, car il s’agit surtout de comprendre pourquoi Dieu a permis un tel fléau et ce qu’Il nous dit par là ? La réponse est venue du Ciel à Itapiranga, apparitions reconnue par l’évêque de diocèse. Voici le message de saint Joseph : « Un mal terrible a été lancé au monde par des mains d’homme. Dieu a permis cela, pour corriger les aveugles, les sourds et les orgueilleux qui n’ont pas voulu écouter les appels de ma Très Sainte Épouse... »

Il n’est pas bien vu de dire que Dieu intervient dans l’histoire ni de rappeler qu’Il n’est pas seulement Miséricorde mais aussi Justice. Il est vrai que parler de justice divine est devenu un gros mot pour notre hiérarchie qui faute d’avoir la foi et de se nourrir à une Doctrine saine et virile à l’exemple du Pape François et de son prédécesseur donne souvent dans le sucre d’orge et la guimauve des bons sentiments. Ils ne peuvent plus revenir à la rigueur la virilité spirituelle ni intellectuelle, ils n’ont plus les ressorts pour une authentique charité qui n’a rien à voir avec la dictature des affects.

Notre hiérarchie ne s’est pas seulement pacsée avec la république, elle s’y est mariée tant elle a l’habitude de se coucher. A force de petits compromis, on finit toujours sur le trottoir de l’apostasie. Le comportement de nos pasteurs dès les premières dispositions sanitaires, à l’exception de l’évêque #Belley-Ars, ne s’effacera pas de notre mémoire. Ils ont perdu toute crédibilité, ils auraient dû faire des processions, des supplications, lancer une pénitence, procéder à l’instauration de neuvaines, rien de tout cela. Il ne faut pas se dresser contre le monde !

Ils se auraient dû être en tête du peuple en prière, il n’en a rien été. Ils nous ont joué l’air de Marie-Couche-toi-là !Nous n’avons qu’une solution, car elle reste l’unique lumière, c’est de regarder le #Pape #François et seulement lui. La cérémonie de ce vendredi, la bénédiction #Urbi et #Orbi, nous invite à cette union, cette communion au successeur de Pierre et à n’entendre que lui.

J’appelle les prêtres, les religieux, les laïcs qui ont un souci de fidélité au Christ, à la #Sainte Vierge Marie et au Pape d’entrer urgemment en résistance spirituelle. Profitons de cet isolement pour reprendre une vie de prière et pour nous alimenter à la doctrine. Je vais vous y aider par des chroniques plus rapprochées.

Tous ces évènements ont été annoncés par des âmes privilégiées à commencer par #Marie-Julie #Jahenny ; nous sommes bien entrés dans la phase active de notre purification, ce qui va se traduire, après un évènement glorieux, par la disparition sociale de l’Église son entrée dans le tombeau, la nuit de la foi.

Il y aura sans doute un répit après cette pandémie où beaucoup de libertés seront accordées avec un air de prospérité, il faudra être d’une grande vigilance, ce sera un piège. Une dictature initiée par les puissances économiques et par l’#État #profond va nous enfermer ; dictature antichrétienne, antireligieuse, chacun se retrouvera avec un seul bagage : sa conscience et sa foi ou son manque de foi. On nous imposera un œcuménisme inversé dans lequel toutes les religions se retrouveront exprimant une apostasie universelle.

Est-ce que cette épreuve présente sera suffisante pour nous faire comprendre l’urgence de nous convertir ?

La question qui se pose à tous les croyants, mais de manière urgente pour tous les catholiques et tous les chrétiens appartenant aux Eglises instituées est la suivante : que faisons-nous de ce premier temps d’épreuves ? Allons-nous nous convertir, nous laisser conformer à la #Divine #Volonté, nous laisser introduire dans le sanctuaire des trois #Cœurs Sacrés ?

Si vous voulez nous soutenir adressez vos dons par chèque à l’ordre de l’Association Alliance chrétienne, à l’adresse suivante : Alliance chrétienne, Pierre Aubrit, 18, Avenue Louis Torcatis 66000 Perpignan, n’allez pas sur le compte Paypal. Merci pour votre générosité.

214 vues