INTERRUPTION VOLONTAIRE DE #GROSSESSE... La suppression de l'amendement Roe vs Wade...



Suppression de l’amendement #Roe vs Wade

par la #Cour Suprême des #USA



Par sa nature même, l’acte d’#avorter est un meurtre, qu’aucune argumentation ne saurait justifier. Le #législateur qui légalise le meurtre, inversant l’ordre naturel de la création, n’a plus de légitimité. Et au-delà des problématiques de morale et de légitimation, on ne saurait traiter de ce sujet sans évoquer sa résonance surnaturelle.


Vouloir se faire avorter, d’une part, pratiquer l’avortement d’autre part, quoiqu’étant deux actions distinctes, forment unité, celle du bourreau. Elle porte atteinte au caractère sacré de la vie en son principe. Ne contrevient-elle pas à l’intention du Créateur, qui est la Cause Première de ce qui est ? Ce meurtre légalisé relativise la vie elle-même. Il la renvoie à une valeur utilitaire, la soumet à une logique de rentabilité, la même que celle des fonds de placement. Une société qui pratique l’#IVG, ne peut plus condamner ni les #tortionnaires ni les #génocidaires de l’histoire, car elle les rejoint de fait. Elle n’a pas plus de légitimité pour donner des leçons de #démocratie.


La décision d’avorter procède d’une conjonction entre plusieurs modes d’égoïsme, que les situations personnelles ne justifient pas. Quelle que puisse être l’inquiétude ou l’angoisse des parents de devoir assumer une naissance, la résolution d’interrompre une grossesse procède d’un choix. On a toujours le choix, car tout être humain est profondément libre. Cette décision engage notre #liberté et fait sortir le sujet humain de l’état d’action de grâce. En amont de l’acte de conception, et en aval aussi, elle le confine au même égoïsme. Reconnaissons que la détresse apparaisse comme conséquence seconde d’une grossesse. Cependant, ses causes, si objectives qu’elles soient, n’en sont pas moins très secondaires par rapport à la vie infiniment précieuse qui est donnée, qui est communiquée dans la conception. Et il appartient à la société, par ses corps intermédiaires et associatifs, d’aider les personnes en détresse afin qu’elles n’en viennent pas à commettre l’irréparable. C’est là un problème de solidarité organique majeur, que la société n’assume pas. Elle dissimule l’absence de solidarité derrière son ultralibéralisme. Mue par un égoïsme collectif, elle cherche à préserver la rente et autres biens jugés nécessaires pour sa sécurité. Elle veut satisfaire son besoin luciférien d’être rassurée.


Mais les égoïsmes de nos sociétés libérales vont si loin, qu’elles les rendent inhumaines. Se rendent-elles compte à quel point elles sont manipulées, éduquées à l’#égoïsme afin d’accepter l’inacceptable ? Elles ont cessé toute résistance morale, renoncé à toute culture de l’honneur. Dieu seul pourra les sortir de leur filet. Et la proposition d’introduire un droit à l’avortement dans la constitution constitue le point d’orgue d’une volonté génocidaire et transgressive. Les esprits qui l’exigent trouvent leur source dans l’esprit du #Malin.

Avec son projet antichrétien, la cabale, en tant que l’ensemble des acteurs s’étant mis au service du mondialisme, favorise l’avortement, considéré comme un outil au service d’une politique de dénatalité. Le #Planning Familial est ainsi financé par le clan mondialiste des #Rockefeller, et n’a trêve de saper toutes les religions #monothéistes. Depuis la #Renaissance les sociétés occidentales sont de plus en plus induites à accepter la permissivité, au point d’être devenues actrices de cette nouvelle norme. N’admettent-elles pas que le bien ne soit qu’une norme égale à celle du mal, relative par rapport à lui ? Ne vont-elles pas jusqu’à accepter en certains cas l’infériorité du bien devant le mal ? Et ils viennent déjà, les signes avant-coureurs de ces règles qui proscriront toute pratique de la #charité... On invoquera comme prétexte la dignité de l’homme. Et tout le monde se gardera bien d’avouer qu’il s’agit de réduire au maximum la #liberté #ontologique, celle de l’âme.

Mais la question de l’avortement va plus loin. Il s’agit d’un génocide sacrificiel, organisé à l’échelle universelle. Le retour légal du sacrifice humain dans l’intérêt de la cabale et des tenants d’un mondialisme satanique. Le trop fameux nouvel ordre mondial, proclamé par le président #Bush senior lors de ses rencontres avec #Gorbatchev sur l’île de #Malte et en #Islande. La cabale a cru triompher. Mais Dieu se moque de l’orgueil des sages de ce monde.


La loi française, dépénalisant l’IVG, trouve une résonnance particulière, cosmique. Sa #dévastation dépasse notre pays, et touche l’ensemble des peuples, même ceux qui s’y sont refusés. Elle produit un déséquilibre majeur dans les harmonies de la création. Et elle dévaste tous les champs : forme, morphogénétiques et mémoriel interrelationnel. La dévastation est cosmique. L’orgie du sang innocent abreuve les sillons de l’enfer, et désaltère ses affidés sur la Terre des hommes de grandeur. L’#IVG restera toujours transgressive. Elle inverse la condamnation du sacrifice humain enseigné à #Abraham lors du sacrifice d’Isaac par #YAHWEH. La cabale, instrument de l’enfer, affronte toujours Dieu par le moyen de sa création, et en la dévastant. Elle soumet l’humanité à un champ mémoriel interrelationnel inversé, celui produit par le crime de #Caïn sur son frère #Abel. Il s’agit pour elle de banaliser le sacrifice humain. La décision du président #Mitterrand de rembourser l’IVG par l’impôt, correspond à cette intention d’enfermer le #Peuple de #France dans l’enclos de ce champ. Le rendre tout à la fois victime, coupable et acteur. Or l’enfer n’est pas d’abord les autres, mais le moi, mais soi-même.


La Cour Suprême des U.S.A. abroge l’amendement qui obligeait tous les états de la Fédération à autoriser et à défendre le droit à l’avortement. Le juge Samuel #Alito écrit : La constitution ne fait aucune référence à l’avortement et aucun de ses articles ne protège implicitement ce droit. Roe vs Wade était totalement infondé dès le début et doit être annulé. Il est temps de rendre la question de l’avortement aux représentants élus du peuple.

Comme nous le comprenons, la Cour constitue avant toutes choses le défenseur des libertés profondes et naturelles. Et cela, le Peuple des USA le porte dans son cœur, dans ses gènes.


En France et dans toute l’Union européenne, il n’est guère possible d’envisager une carrière d’élu si le candidat s’oppose à l’IVG. La liberté de conscience a cessé d’être considérée inaliénable, comme la frénésie du vaccin anti Covid nous l’a démontré. Il n’y a plus de démocratie en Europe, mais bien une dictature ne disant pas son nom, qui satisfait pourtant le troupeau.

Dormez tranquilles, braves gens… Reposez-vous sur l’effacement des sourires de l’innocent, désolés pour les gouttes de sang que vous ne buvez pas… leurs larmes les diluent.

126 vues1 commentaire