top of page

DANGER ! LE TSUNAMI DU MAL...





LE STUNAMI DU MAL…


« Tout ce qui aura été caché, sera révélé [1]»


Le 7 décembre dernier, était publié un entretien, accordé par Mme Merkel, au Die Zeit. L’ancienne chancelière de la République Fédérale d’Allemagne nous confirme ce que nous pressentions : « Les accords de Minsk avaient été signés pour donner à l’Ukraine le temps nécessaire à se préparer, en vue d’une confrontation avec la Russie. » L’ancien président Porochenko reconnaît que les politiques ukrainiens n’avaient jamais eu l’intention d’appliquer les accords de Minsk. Un piège était tendu aux dépends de russophones qui ne demandaient qu’à vivre en paix, et qui furent contraints à réclamer leur rattachement à la Russie contre les intérêts de l’Ukraine puisque ces régions russophones sont les plus riches. Il faut donc comprendre, que le gouvernement ukrainien a œuvré contre les intérêts de son peuple pour satisfaire un plan ourdi par les mondialistes selon le projet de l’Etat d’Israël qui veut faire de cette région une province satellite, un espace « colonisé » et soulager ainsi sa population. Un projet logique, puisque la majorité de ceux qui gouvernent l’Etat d’Israël sont issu des Khazars originaires de l’Ouest de l’Ukraine. Ce projet dément est également une opportunité pour les mondialistes qui veulent soumettre la Russie à leur Nouvel Ordre Mondial.

En considérant la faiblesse militaire de l’Ukraine, il se comprend aisément, que les puissances majeures de l’OTAN, balaie à chiotte du mondialisme, soient derrière cette volonté d’en découdre avec la Russie. Les acteurs du mondialisme, de l’état profond, n’acceptent pas que la Russie rejette et résiste au Nouvel Ordre Mondial, proclamé par Bush senior lors de sa rencontre avec Gorbatchev à Malte et réitéré à Reykjavik. Ils pensaient pouvoir manipuler le Président Boris Eltsine, et lui suggérer un successeur à leurs bottes, ce ne fut pas le cas et c’est heureux pour la civilisation chrétienne.

Afin de parvenir à briser cette opposition, ils devaient faire en sorte d’entraîner la Russie dans un conflit. Ils espéraient, par ce biais et par la multiplication de sanctions, l’épuiser financièrement et économiquement etqu’elle viendrait à manger dans leurs mains. C’est l’effet inverse qui se produit. Un nouvel échec. Car malgré le tour du monde Henry Kissinger, ancien secrétaire d’état de Nixon et membre actif de l’état profond, ils n’y sont pas parvenus. Ils avaient en tête de s’appuyer sur la cadence Spike qui ordonnait les conflits selon une cadence de 1160 années.

Ils avaient préparé ce projet depuis des décennies. En effet, de hauts responsables U.S reconnaissaient que les USA n’avaient pas cessé de financer et de former des sections nazies depuis 1942, surtout pour l’Ukraine et d’autres pays slaves comme la Pologne. Peut-on imaginer que la Russie resterait immobile en sachant que l’Ukraine est un espace pour les nazis, et qu’ils persécutent les russophones ? Le Peuple russe n’a pas oublié le drame de la Seconde guerre Mondiale - 25 millions de morts -.

Il n’est pas impossible que le sort de l’Etat ukrainien ait été acté lors de la rencontre en Turquie des responsables des services secrets y compris russes, et que l’agitation depuis ces trois derniers mois n’est là que pour distraire l’attention des responsables ukrainiens. Il y a la menace d’un conflit majeur mondial. Mais n’est-il pas trop tard ? Il est à craindre qu’au-delà des Etats se manœuvre la volonté d’un conflit mondial comme lors des années qui précédèrent le conflit de 14-18. Qui actionnera le premier la manœuvre fatale ? Une main noire se constitue : USA, Royaume-Uni, Israël, la France. La Russie n’est pas le danger, la Chine l’est davantage. Attention à ses avancées au Moyen-Orient et en Afrique Noire. Une coalition irano-chinoise. Redoutable !

La Russie, par son retrait de quelques kilomètres du territoire conquis, ne fait pas preuve d’échec, elle prend le temps de renforcer son économie de guerre, et d’assoir l’opinion publique en la faveur de ce conflit. Le temps et le général hiver ont toujours été son arme de prédilection. La Chine se resserre et organise une économie de guerre. Nous avons perdu la confiance des Etats du Moyen-Orient et, avec le scandale de corruption au Parlement européen et l’implication du Qatar, au-delà de son dévoilement, il y a l’intention d’en finir avec une organisation dont les seules lettres de noblesse seront d’avoir accumulé les lois contre nature, de s’être déracinée de sa civilisation chrétienne. L’U.E. est confrontée à un raz-de-marée de salissures et pourritures. Elle va être purgée.

L’Occident est face à une crise économique et financière sans précédent, il ne s’est jamais relevé de celle de 2007. Cette guerre est voulue pour donner le change en faisant porter la situation économique délabrée sur la Russie. C’est aussi pour certains l’occasion d’entrer dans la grande porte de l’histoire… Le délire d’esprits immatures et sans conscience morale.

Les mondialistes ou la cabale se sont saisis de la crise russo-ukrainienne pour organiser les pénuries alimentaires et énergétiques, et ce n’est que le début. Il n’y a que Macron pour croire que ce régime infâme puisse survivre à l’assaut de la Russie. Il est incompréhensible que le Peuple ukrainien puisse ne pas réagir contre une marionnette aussi improbable que le président Zelensky ? Nous sommes en présence d’un criminel de guerre.

Ce conflit a plusieurs objectifs :

1- La Livre S²terling est adossée au marché diamantaire d’Afrique du Sud. La Russie est la plus grande réserve diamantaire au monde. Il suffirait que Moscou décide de répandre, à moindre prix et massivement, ses diamants pour réduire à rien l’économie et la monnaie du Royaume-Uni. C’est pourquoi la City de Londres a besoin que le conflit russo-ukrainien se prolonge, surtout depuis sa sortie de l’U.E.

2- Ce conflit est une opportunité pour soumettre les peuples à un pouvoir qui apparaît bienveillant, alors qu’il organise la disette, la crise énergétique. Il peut surveiller au plus près les citoyens et ce, dans des supposées démocraties, et pour la France, à coup de 49-3. Et le peuple continue de se taire, pourvu qu’il puisse continuer d’aller chercher sa baguette avec son auto… Les Français ont l’art d’être des veaux.



3- La pandémie de la Covid19, dans cet esprit du contrôle des peuples et leur appauvrissement a été un premier pas grandiose. Car, pour atteindre certains objectifs, il faut programmer la dépopulation. C’est le crime contre l’humanité légal, souriant, malgré le masque. Une étape pour le Nouvel Ordre Mondial.


Mais, pour le catholique et l’homme juste, ce qui importe le plus : comprendre la raison de ces événements. Il faut pour cela faire une lecture eschatologique.

L’accumulation des péchés individuels et le rejet massif de Dieu, les transgressions du législateur permettent cette succession dangereuse de crises internationales et nationales. Comprenons que nous sommes dans les temps de purification, et ce, depuis la renonciation du Pape Benoît XVI, qui en a été contraint par les mêmes acteurs. Il faut que l’Ecriture, le scandale du péché personnel et l’accumulation des transgressions s’accomplissent. L’homme d’iniquité, l’Antéchrist, doit se révéler.

Les événements n’iront pas en s’arrangeant bien au contraire, le temps de la Miséricorde se referme, celui de la Justice s’ouvre. Les hommes et les femmes de prière, les justes c’est-à-dire ceux qui s’attachent au respect de la loi naturelle, la loi morale, doivent continuer de prier, de faire le bien pour espérer atténuer la rudesse de la Justice divine.

Il n’est plus d’aucune utilité d’entendre ce que nous dit le Saint Siège. Le réalisme thomiste nous interdit d’user de la méthode Coué. Il n’a jamais été dans la mission de l’Eglise de faire de la politique, elle n’en a pas la grâce d’état. Les récentes déclarations au sujet de l’Ukraine reflètent un parti-pris comme lors de l’élection du Président Trump et le soutien imprudent au Président Biden sont hors de la mission de l’Eglise. Le fidèle s’en trouve humilié et blessé ; il n’a plus de repère, l’image universelle du père et du docteur est effacée, sa parole est inaudible. Sa prise de position vis-à-vis des apparitions et aux alertes concernant la venue inévitable de la Justice divine sont contraires au Magistère et ne font que jeter le trouble dans le peuple de Dieu. Elles paralysent les actions possibles du fidèle qui ne sera pas préparé spirituellement à faire face à ce qui est maintenant une évidence. Le Saint Siège fait le jeu des mondialistes, sans un mot pour ceux qui s’efforcent de maintenir la doctrine catholique, et s’obligent à une charité sans faille. Le fidèle est en exode. Il est seul. Puisqu’il en est ainsi, il lui faut sortir du carcan administratif de l’Eglise et reprendre en mains sa dignité et liberté d’enfant de Dieu. Il doit soutenir des membres de la hiérarchie instituée qui aient un authentique souci du salut et sont décidés à entrer dans la clandestinité si nécessaire. Si nous devons continuer d’aimer l’Eglise, nous ne sommes pas obligés de nous attacher à une hiérarchie qui est au bord de l’apostasie, et qui ne cesse de se compromettre avec les pouvoirs en place. Est-il encore utile et possible d’entendre Rome ? Le successeur de Pierre demeure le signe visible de notre unité, pour le voir et le comprendre il faut faire un effort surnaturel héroïque. C’est difficile à comprendre. Nous devons privilégier l’Eglise que le Christ a fondée et non pas l’institution administrative qui obscurcit l’institution ecclésiale.

Nous voulons une Eglise pauvre, humble qui nous donne le pain du Ciel, nous guidant au salut. Nous rejetons une Eglise écolo, qui n’annonce plus Jésus-Christ Sauveur, et fait des traités sans aucune autre référence qu’à l’homme, celui de la Renaissance. Nous ne voulons pas d’une Eglise qui célèbre avec les rites païens, et ose installer la Pachamama sur l’autel de Pierre. Nous ne voulons non plus d’une Eglise intransigeante, qui met la morale et l’ordre au-dessus de l’amour de charité et le rite liturgique dans la naphtaline. Nous voulons une pauvreté royale qui annonce la vérité par l’amour et sans concession avec le monde. Nous ne voulons plus d’évêques républicains, mais des pasteurs, plus de prêtres francs-maçons copulant avec les mondialistes. Seigneur revient nous donner ton Eglise.


Pierre Aubrit Saint Pol


________________________________________ [1] Révélation faite à plusieurs âmes privilégiées dont Marie-Julie Jahenny

285 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page