RÉSISTANCE n°2 - Discours du 23/10/2021 - Légitimité de notre résistance






Chers Amis, Peuple de France,



Nous sommes ici pour affirmer notre refus à une dictature qui s’avance derrière l’urgence sanitaire. Elle est amenée par une élite politique, intellectuelle, artistique, médicale sournoise, menteuse, manipulatrice qui trahit. Elle est devenue la cause instrumentale du mal. C’est la république.


Elle utilise la science pour atteindre notre intégrité physique, morale, spirituelle. Je vous affirme que toutes les puissances du Mal, du Malin, sont servies par cette élite. Elle veut nous soumettre pour son seul profit pour nous obligés à servir la bête1, que le président Macron a annoncée comme présente parmi nous, dans un entretien accordé aux journalistes du Financial Times. Elle détourne notre droit et le droit international. Nous faisons face à un mal profond, plus dangereux que ce qu’ont connu nos aînés, et nous le vaincrons par le Souverain Bien.


Au mois de novembre prochain, 28 pays les plus riches issus de la civilisation occidentale, signeront un accord avec l’OTAN, l’autorisant à intervenir contre les peuples qui se révolteront.


Au Royaume-Uni, les responsables s’apprêtent à faire face à une catastrophe sanitaire estimée à 1 million de décès suite à ces injections qu’ils feront passer pour un mutant qu’ils ont décidé d’appeler MU ; mais depuis le début, il n’y a jamais eu de mutant, mais des décès dissimulés.


Nous avons appris que l’Etat s’était porté acquéreur de grandes surfaces de terrain dans différentes régions, à quelle fin ?


Mes amis, notre génération qui va de 1950 à 1975, est sacrifiée parce que nos aînés ont failli dans la projection de notre avenir. Ils nous ont imposés une société de consommation, de jouissances tout en nous retirant les moyens de nous en défendre, nous avons été trompés dès le berceau, vendus à la république.


Nous avons le devoir de défendre nos enfants et petits enfants, de nous sacrifier pour eux. Nous sommes légitimes à nous opposer à ce mal. Cette légitimité est dans notre mémoire ontologique, la Memoria dei. Nous sommes le peuple souverain, dépositaire du sens du Bien Général.

Nous n’avons que notre pauvreté, notre volonté et notre amour, si pour les puissants cela n’est rien, nous, nous savons que c’est là que se trouve notre victoire qui oblige le Ciel à nous secourir, comme le roi David face à Goliath. Goliath est l’image du mal que nous combattons.


Mes frères, nous vaincrons, car nous luttons avec les armes de la vérité, de la justice et de l’amour. Nous sommes la cause instrumentale du bien commun. J’ose vous le dire en tant que catholique, en ce moment se réalise le programme contenu dans le Magnificat : les riches seront renvoyés les mains vides, les pauvres seront comblés…


Ne cédons rien, ne baissons pas les bras, notre victoire est déjà acquise, puisque nous sommes dans le bien, la vérité et l’amour.

Vive la résistance. Vive le Peuple de France.



1- Il s'agit bien de la première bête du livre de l'apocalypse de Saint Jean l'Apôtre: Elle désigne l'ensemble des sciences et techniques asservies aux puissances du mal par l'acte politique. Alors que la bête de la mer représente les puissances spirituelles, dans leurs institutions humaines qui auront au sommet l'antéchrist.

186 vues12 commentaires