top of page

LE VERTIGE DE LA NON-ESPERANCE - Une paternité effacée... de P C Aubrit St Pol

Dernière mise à jour : 1 août 2023


EGLISE EN RUINE



LE VERTIGE DE LA NON-ESPERANCE


Une paternité effacée... Une paternité à retrouver


François où le non-pontificat, après sa mort, ce pontificat sera qualifié de « rien ». L'histoire nous donnera raison.

Faut-il continuer de regarder vers Rome ?

C'est à chaque catholique de donner la réponse dans un hurlement silencieux. Certains, nous disent que l'Eglise est entrée dans son Vendredi Saint, avant eux, le Pape saint Jean-Paul II le grand, nous avertissait que le Second Concile du Vatican était la dernière Scène et, le monde a crié à la curée. Dieu n'a rien dit que les prophètes et saint Jean n'avaient déjà annoncé et que, scellera le plus intérieur de tous les pontificats, celui du très regretté Pape Benoît XVI. Il fallait un Pape du silence fécondant celui de la Croix.

Comment comprendre François ?

Mais y a-t-il quelque chose à comprendre ?

L'infestation cartésienne nous amène à se poser ce genre de questionnement mais, ne faudrait-il pas tout simplement et, dans la nuit de la foi, tout simplement accepter cette épreuve grosse de sa coulée de sang ?

Il n'arrive rien, dans l'histoire du salut, que Dieu ne le permette ; alors oui, considérons que François a pour mission d'être le fossoyeur d'une l'Eglise trop humaine et qui, semble devoir s'enfoncer chaque minute dans son humaniste de prostitution, de cette prostitution qui la délave de toute brillance mais, ne peut se mesurer tant elle ne cesse de descendre au plus bas de l’indicible.

Il est une chose certaine et, elle mérite d'être inscrite au livre des recors, François est le Pape qui aura effacé le concept et l'intériorité tout à la fois de la paternité et la maternité surnaturelle de l'Eglise. Il fait écho au triomphe méphistophélique du trans-genre ; l'Eglise résonne du monde et, lui s'apprête à danser sur ses oripeaux.

Les épiscopats sont absents, ils ont perdu la liberté des enfants de Dieu, ces fonctionnaires de la crosse, mesdemoiselles Delongbec, s'assurent que leur voilette soit bien fixée...

Fidèle du Christ Jésus accepte d'entrer dans le silence du tombeau, demande s'en la grâce car, c'est dans cette obscurité et le vrai silence que tout se renouvellera... N'attend pas demain, c'est aujourd'hui que le tombeau se referme.



MEXIQUE : de la TRANS-LITURGIE

ou

La Danse Forcée de la Damnation d'un Peuple



124 vues0 commentaire

Σχόλια


bottom of page