#IMPLICATION DE L'HOMME dans la FIN DES TEMPS# de P.C. Aubrit Saint Pol et François Quinquin (suite)

Mis à jour : mars 10

Ce jour, 10 mars 2020, je suspends le commentaire du chapitre XIII et XII à cause de la complexité du sujet pour préciser et ne pas vous induire dans l'erreur.





LA BETE DE LA TERRE


« Cette bête, d’aspect moins féroce, sert de ministre à la première et séduit les hommes par des prodiges ».


« Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celle d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. Elle exerçait toute la puissance de la première bête en sa présence, et elle amenait la terre et ses habitants à adorer la première bête, dont la plaie mortelle avait été guérie. Elle opérait aussi de grands prodiges, jusqu’à faire descendre le feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. » (Ap.13, 11-13)


« Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celle d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. »


La bête de la terre représente un dignitaire de l’Église, ayant basculé dans l’apostasie, et il se sera donné à Lucifer. Les « deux cornes semblables à celle d’un agneau, » rappellent la forme de la tiare que portait le Grand Prêtre dans l’Ancien Testament, il s’agit donc d’un évêque nécessairement catholique, car par la foi et le sacrement de l’ordre il a la plénitude de la vérité, il en est le gardien, épiscope signifie surveillant de la doctrine, puisqu’il procédera à une inversion surnaturelle complète, ce qui lui permettra de parler comme un dragon, cette inversion pour être complète et efficace, nécessite que le sujet soit le dépositaire de la vérité dans son intégralité en qualité de successeur des Apôtres : « Il est dit que cette bête aura deux cornes semblables à celles de l’Agneau, parce qu'elle sera un chrétien apostat et qu'elle s'élèvera secrètement et frauduleusement. Elle assemblera les Juifs qui seront partout très nombreux en ces jours, et ceux-ci s'attacheront unanimement à son parti. Elle envahira les états de l'Eglise avec une grande armée, occupera le siège pontifical, tuera le dernier pape successeur légitime de saint Pierre, et versera le sang des chrétiens surtout des prélats comme l'eau, aux alentours de Jérusalem ».1


La puissance de la bête de la terre est dépendante de celle de la mer, il y aura collusion de l’église apostate avec les pouvoirs politiques et à commencer par celui de la république jacobine, ce qui induit que les sacrements seront utilisés en inversion pour affaiblir le peuple de Dieu en vue de sa soumission à la bête de la mer.

L’église apostate contractera un engagement, une alliance avec la bête de la mer, elle le fera sans doute par dépit en constatant que des fidèles restent attachés au Christ et à son épouse, des irréductibles Gaulois. Un petit nombre, mais c’est suffisant par leur pour obtenir la victoire finale par le Christ et son lieutenant. Elle comprendra son échec, mais trop tard, elle fera donc alliance avec la bête de la mer pour s’assurer de la chute d’un grand nombre. La perspective de son échec la rendra bien plus féroce et déterminée à la destruction puisque sa consécration au dragon ne lui donne aucune issue à moins qu’elle ne se jette à genoux pour obtenir Miséricorde, c’est la trahison de Judas Iscariote qui se reproduit, qui s’accomplit dans son inversion totale, amorcée dans la nuit du Jeudi Saint, actée par le don de la bourse.


Nous avons exposé dans des articles et chroniques vidéos que le catholique ne devait plus voter pour le moindre mal, qu’il avait le devoir de s’abstenir si aucun candidat ne répondait aux critères évangéliques ni à la défense de la Loi naturelle. Le fait d’exprimer par le vote une préférence par défaut contracte un engagement, une forme objective de soumission à un ordre contraire au salut et qui, de ce fait, suscite, crée des liens morphogenèses qui favoriseront l’emprise des deux bêtes sur le citoyen électeur et plus largement sur l’ensemble de la communauté nationale certes, mais bien au-delà. Quand on est catholique français aucun acte en pensée, en parole, en action ou omission est neutre, il porte des fruits bons ou mauvais. Le catholique français a une très grande responsabilité dans l’économie du salut sur tous les peuples et nations.


« Elle exerçait toute la puissance de la première bête en sa présence, et elle amenait la terre et ses habitants à adorer la première bête, dont la plaie mortelle avait été guérie. »


En y réfléchissant, selon l’ordre surnaturel et en tenant compte de l’histoire, il n’y a que l’église apostate et les courants apostats des autres communautés ecclésiales et d’autres religions qui expliqueront, convaincront la grande majorité des peuples et nations de suivre la bête de la mer. Il ne peut s’agir que de personnalités exerçant une autorité religieuse et sans doute très en vue. Il n’est pas impossible que la guérison de cette plaie qui affaiblira la bête soit due à l’initiative de cette hiérarchie infidèle, transgressive. La collusion de certaines mouvances dans l’Église avec la bête a déjà commencé, ne serait-ce que par la corruption de la sainte doctrine et les manipulations de certains sacrements, comme l’inversion du signe de l’onction de confirmation ; ce qui se passe dans l’Église d’Allemagne n’est pas sans signification, leur synode national est une mise en rang de tous ceux qui veulent en finir avec la fidélité de la foi et surtout affaiblir le « sensus fidei » du Peuple de Dieu. Ils tentent de faire admettre à l’ordination sacerdotale des femmes en usant d’une manipulation sémantique ainsi que le mariage homosexuel. L’Église d’Allemagne ne coopère plus aux grâces de sa fondation ni aux grâces sanctifiantes, car elle est de fait excommuniée latae sententiae. Une situation qui fonde les principes inversés du salut en vue d’une apostasie pratique et généralisée.

Certaines âmes reçurent du Ciel des messages concernant les persécutions à venir et bien, ce qui se passe en Allemagne, confirme en puissance qu’elles débuteront à l’intérieur de l’Église et elles seront féroces.


« Elle opérait aussi de grands prodiges, jusqu’à faire descendre le feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.»


Cette église et ses affidés de tous les horizons culturels, religieux produiront des prodiges, ils seront une contrefaçon de miracles surnaturels, le chef d’orchestre sera un évêque, le centre de ce champ morphogenèse. Il aura accès aux pouvoirs jamais éradiqués de la descendance de Cam et de la tribu de Dan, puissance de l’argent et politique – la bête de la mer (Dan, le veau d’or) – à la puissance sacerdotale inversée – la bête de la terre (Cam, la prêtrise inversée, pharaon) – et, c’est avec cette grille qu’il faut comprendre le synode de l’Amazonie ; le Pape François a cherché à tracer des chemins là où il n’y a que des voies maléfiques pour que tous selon, son cœur et son esprit, accueillent ultimement le salut.


Et ces catholiques du dimanche qui se donnent un os à ronger et ne voient pas le chemin par où le monstre arrive et les atteindra parce qu’ils ont un cœur de pierre, qu’ils ne veulent pas se laisser convertir. Ceux qui veulent la condamnation auront la condamnation et ceux qui veulent la Miséricorde auront la Miséricorde.

Ceux qui pratiquent la magie, les sortilèges, les sorts qui vivent dans l’ésotérisme et les mondes métapsychiques avec ses cortèges de psy… doivent comprendre que les temps de conversion se réduisent et que les liens qu’ils ont posés avec les puissances d’en bas se resserrent si bien qu’ils ne pourront plus échapper au maître qu’ils se sont choisi, car tous les actes de magie et tout lien ésotérique sont significatifs du rejet de la vérité et donc signifiants d’une attitude intérieure idolâtre.


Nous nous arrêtons sur un aspect peu ou mal connu, que l’on néglige parce qu’il effraie et que l’on considère fantasmagorique, il s’agit d’un point historico-politique et surnaturel, l’une des clefs majeures dans les possibles du mal.

La France est le Nouvel Israël, elle a un lien génétique avec le Peuple Elu, ces israélites religieux sincères, nos frères aînés dans la foi2 qui se tiennent dans le silence eux, qui furent la cible des sionistes durant la tentative d’extermination nazie sans oublier celles des Etats communistes parce qu’ils étaient messianiques et qu’un jour ils se convertiront dans l’éblouissement d’un roi humble.


La France n’est donc pas seulement la fille aînée de l’Église elle est la matrice par laquelle le Monde Nouveau arrive. Mais elle est aussi celle des Lumières qui sont le berceau de toutes les apostasies modernes puisque héritière de l’humanisme de la Renaissance, fruit maudit du platonisme. Cette par sombre est toujours actuelle, à l’œuvre de par sa machine de guerre, la révolution de 1789 et son bras armé la république ; il ne faut pas s’étonner qu’elle jouera un rôle déterminant dans les drames universels qui arrivent comme « les récentes dispositions au sujet du baiser de paix, de la communion sur la main au prétexte faux d’une pandémie3» et c’est sans doute pour cette raison que se réalisera la prophétie de Marte Robin et tant d’autres comme la très remarquable Maire-Julie Jahenny : notre pays tombera, s’effondrera le premier, radicalement, et se relèvera aussi radicalement dépouillé, purifié de tout ce qui n’est pas son engagement baptismal originel. N’écoutez pas ceux qui vous disent le contraire, ils ne sont pas de la vérité même s’ils se sont donnés la mission de se mettre à son service : pour 99 % de vrai, il y a 1 % de mensonge et celui-ci est le lien par lequel les puissances du mal, de la bête de la terre et celle de la mer tenteront de nous saisir. Priez pour discerner la Lumière des lumières. (à suivre)


________________________________________________________

  1. 1- (Apocalypse, interprétation autorisée du Père Holzhauser publié en latin en 1658 et 1857)

  2. 2- Paroles du Pape saint JeanXXIII.

  3. 3- On privilégie la survie du corps au détriment du respect sacramentel, on est plus dans l’ordre de la foi alors que l’eau bénite et le sacrement ont toujours été des moyens surnaturels pour lutter contre les épidémies et autres fléaux.

0 vue