#25 MARS 2O22 CONSECRATION de la #RUSSIE Au CŒUR IMMACULE de MARIE P. C. #AUBRIT #St #POL

Dernière mise à jour : 6 avr.





La consécration au Cœur Immaculé de Marie est une étape importante de l’histoire sainte. En un sens, cet événement nous signifie le respect que Dieu porte à la liberté de l’homme, et qu'il doit lui-même assumer les répercussions de l'usage qu'il en fait. Ce 26 mars, la Vierge Marie précisait, à Trevigano-Romano, qu’elle acceptait cette consécration, mais qu’il était trop tard. Elle ne pouvait pas empêcher la Justice du Père éternel de passer. Les fidèles, qui se seront unis d’un cœur droit à la consécration, auront les épreuves allégées.


Un tel événement me fait revenir sur ma décision naguère, de réduire mon activité. Le Pape François m’a surpris. Je dois être auprès de mes frères, leur apporter tout ce que je peux en ces temps d’avis de grosse tempête. J’ai souvent la tentation, comme le Curé d’Ars, la sainteté en moins, de tout abandonner au vu du peu d’impact apparent de mon travail. Mais je ne peux déserter le Peuple de France, ni mes frères dans la foi. Rien ne se construira sans le retour de Dieu dans les cœurs.


Les liens entre les Peuples de France et de Russie sont primordiaux en cette fin de cycle. La consécration les aura renforcés par-delà des tensions politiques, même si pour le moment, ils s’établissent dans l’invisible.


Histoire sainte

Sa Majesté, le roi Louis XIII, a brûlé un cierge au pied de la statue de Notre Dame, en sa cathédrale de Paris, suivant le conseil du cardinal de Richelieu. En posant cet acte de foi, il a obtenu que Dieu lève la moisson des initiateurs de l’Ecole Française de Spiritualité. Elle a été la fleur au parfum délicat de la spiritualité rhénane. La Rhénanie, région alémanique, était le cœur du royaume et de l’empire Franc avec la Francie. L’Ecole Rhénane pouvait se prévaloir de sainte Hildegarde parmi les hauts personnages de ce temps-là. Elle se distinguera par sa communion mystique au Cœur de Jésus[1], et plus précisément, l’enseignement du flux d’eau et de sang.


Saint Jean Eudes, fondateurs des Eudistes et acteur de l’Ecole Française de Spiritualité, a rédigé la liturgie du Cœur Immaculé de Marie, et celle du Sacré Cœur.

Monsieur Olier, fondateur des Sulpiciens, a été l’initiateur d’une réflexion mystique et théologique sur saint Joseph, chaste époux de Marie. Parmi les armoiries du Pape François se trouve significativement saint Joseph. L’Ecole Française de Spiritualité a eu beaucoup à souffrir des persécutions de la révolution de 1789. Les fruits lui seront donnés au XIXème siècle : les mouvements missionnaires.

Le père saint Jean-Gabriel Perboyre a été l’une parmi d'éminentes figures, de ce renouveau missionnaire. Il célébrera sa messe de départ en mission pour la Chine, à la Chapelle de la rue du Bac, Médaille Miraculeuse. En sortant de cette messe d'Envoi, la Croix Glorieuse se manifestera à lui, au-dessus de la chapelle. Il a été martyrisé, crucifié pendant trois jours avant d’être achevé par strangulation le 15 juillet 1840 à Ou-Tchang-Fou, aujourd’hui Wuhan. A l’instant T de sa mort, sous un ciel très noir, est apparue, de nouveau, la Croix Glorieuse. Elle a été observée dans une grande partie de la Chine, jusqu’au Tibet. Elle s’est manifestée une troisième fois, le 28 mars 1972, sur la commune de Dozulé, à Madeleine Aumont.

Ce 25 mars 2022, le Pape François consacrait la Russie et l’Ukraine ainsi que tous les Peuples au Cœur Immaculé de Marie pour le cinquantième anniversaire de la première apparition de la Croix Glorieuse à Dozulé. C’est loin d’être une simple coïncidence. Dieu n’est pas un hasard.


Jacques Benoît-Gonnin, évêque du diocèse de Beauvais, a présidé cette cérémonie de consécration en sa cathédrale de Senlis. Cathédrale, qui possède l’unique statue de la reine de France, Anne de Kiev. Anne de Kiev épousera le roi Henri 1er en cette même cathédrale. Ce mariage a été contracté trois années avant le schisme d’Orient 1054. Kiev, à cette époque, était la capitale de la Russ, la Russie. Ce mariage fut célébré le 19 mai 1051, soit 971 années avant la consécration de la Russie et de l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie.

- Le chiffre 9 exprime la sagesse humaine accomplie surnaturellement, il est l’annonce d’un achèvement après le temps des épreuves, c’est la fin d’un cycle, il représente l’imputrescibilité.

- Le 7 est la plénitude de l’humain dans la divinité. C’est le repos en Dieu, la perfection finie de l’acte posé, les 6 jours de la création plus 1. Il est une totalité en lui-même, une plénitude ; il s’agit de la double trinité, celle de l’homme qui reçoit celle de Dieu, pour former une seule unité substantielle : L’Incarnation du Verbe de Dieu.

- Le chiffre 1 est le principe de l’unité, et du multiple et aussi, paradoxalement, celui de toute pluralité, de toute multiplication. Il est celui qui se donne à l’autre et accomplit l’unité dans la diversité.

- La somme du nombre 971 est 8. C’est le chiffre de Marie, de l’Immaculée Conception. Il est l’accomplissement du créé, c’est-à-dire son assomption, précédée par celle de Marie, qui ensuite, à son tour, va permettre la sienne. Il est toute la création restaurée en l’Immaculée Conception, la Nouvelle Eve, par Jésus le Nouvel Adam. C’est la fusion de la vérité et avec la justice : Le Magnificat en est l’illustration parfaite.

- Le nombre de 971 divisé par le chiffre de l’Eglise 153 (153, nombre de poissons) donne 6 et un peu plus. 6 exprime le travail à achever, il symbolise le fœtus, il attend son jour de repos, 7 qui couronnera son achèvement, l'amenant à sa perfection, le Jour du Seigneur.


La consécration n’est donc pas un achèvement, mais une puissance spirituelle efficiente pour ceux qui y ont adhéré d’un cœur droit. Il est assuré que, par cet acte de foi, tous les fidèles du Christ, et ceux qui sont encore à l’extérieur, mais tout en appliquant la Loi Naturelle et en posant des actes bons et justes, entreront dans cette victoire, que plus rien ni personne ne peut arrêter. Nous allons vers une plénitude, mais en passant par l’épreuve.

Je veux préciser, pour la bonne compréhension de mon discours, que les liens mystiques, surnaturels qui relient la France à la Russie et à l’Ukraine, concernent les peuples au-delà des responsables politiques. Et qu’il ne s’agit pas, pour moi, d'accorder un satisfecit à tel ou tel autre chef d’Etat. Un peuple peut se passer d’un chef, car c’est Dieu son unique chef, mais un chef d'Etat, sans son peuple, n'existe pas. C’est le peuple seul qui dessine son destin par sa foi, même sous une dictature.

Les liens de la France avec la Russie

Il y a plusieurs similitudes entre nos deux peuples. Nos rois ont été abandonnés aux barbares, leur parenté ne les a pas sauvés. Nos deux royaumes ont été victimes d’une révolution voulue par la synagogue ébonite l'état profond de l'intérieur du bloc anglo-saxon qui a suscité et suscite toujours tant de désastres depuis le XVème siècle. Ils auront connu les pires génocides intérieurs. La Russie impériale a accueilli les émigrés français avec générosité, et ne les a pas livrés à Napoléon. La France sera accueillante pour les émigrés russes, et durant la seconde guerre mondiale, elle ne les a pas livrés à Staline, contrairement au Royaume-Uni[2].


Il n’est pas question d’encenser le Président Poutine. Car, ce qui m’importe, ce sont les peuples. Quels que soient les calculs politiques et ambitions de nos chefs d’Etat, tout ce qu’ils font, contribue à servir les desseins de Dieu. Le mal appelle sur lui la Justice divine. Dieu se sert des hommes, des peuples pour aboutir à ce que l’humanité se trouve enfin là où elle doit être. De même que Nabuchodonosor a été le fléau du royaume de Juda, de même il se pourrait que la Russie ait à assumer ce rôle envers les sociétés occultes, envers le mondialisme et les acteurs de la déchristianisation des peuples d’Europe. D’autres peuples seront un fléau, mais ce sera pour leur condamnation. La volonté de la Russie d’éradiquer les réseaux nazis établis en Ukraine est légitime. Il suffit de s’intéresser à ce que les peuples russe et ukrainien ont eu à subir d'exactions de la part des nazis pour comprendre que leur existence est en soit pour eux moralement inacceptable, quand bien même si le communisme ne l'était pas moins.


La consécration au Cœur Immaculé de Marie, qui est valide, a produit une résonance morphique telle, qu’elle a explosé tous les champs mémoriels interrelationnels du mauvais[3]. A cet événement, il faut ajouter la réforme de la Curie. Elle met un terme aux déviances de la réforme grégorienne calquée sur le principe de l’imperium, l’Empire romain, quant au mode de gouvernement de l’Eglise. Elle en finit avec les excès et déviances stratifiées du Concile de Trente. Les congrégations deviennent des dicastères, c’est-à-dire qu’il n’y a plus de place pour exercer un pouvoir personnel en dehors du Pape. Le dicastère usera d’une autorité de service, en obéissance au Pape, qui animera la synodalité universelle. Le préfet n’exercera plus une autorité autonome. Il y aura un Conseil de Gouvernement, un peu comme le Conseil des Ministres. Le Pape reprend la main. L’Eglise reprend le chemin des cinq premiers siècles du premier millénaire de ses racines évangéliques. C’est la fin du cléricalisme, de l’autoritarisme et le retour à un authentique apostolat. Certes, l’autorité de la vérité demeure, mais elle est partagée avec le Peuple de Dieu qui a le sens de la foi et celui du bien commun. C’est la synodalité. Elle a été fondée par Moïse avec l’institution des Juges. La consécration fait exploser la Renaissance, ses racines païennes lui sont arrachées. Bien sûr, les conséquences, décrites ici, ont cours dans l’invisible. Les effets pratiques ne se feront pas ressentir immédiatement, mais ils sont acquis. Il n’y aura pas de retour en arrière. La Terre et le Ciel sont en ordre de bataille contre le dragon.

C’est l’Immaculée Conception de Marie qui rend efficiente cette consécration. Elle a produit une résonance morphique puissante qui a touché tous les champs : Formes, morphogénétiques et mémoriels interrelationnels. Cette amplitude est renforcée par la Fête de l’Annonciation-Incarnation. Toutes les tribus, toutes les nations en auront reçu les grâces selon la Justice divine et la Miséricorde.


Les fruits de la consécration

Le retour à l’unité de l’Eglise est la raison supérieure de la demande de la Très Sainte vierge Marie à Fatima, la raison objective étant d’arrêter l’avancée du matérialisme athée. Il est logique que l’unité soit prochainement actée. Ce ne serait que de proclamer l’unicité de la date de Pâques.

Ne nous y trompons pas, l’épreuve majeure, pour le fidèle catholique, renforcée par cette consécration est notre fidélité au Pape François qui, de par sa personnalité et les raisons profondes de son élection, ne peut que nous éprouver. La renonciation du Pape Benoît XVI ne cessant de peser sur les liens entre le Pape François et le fidèle. Le danger serait de continuer de le critiquer, de le juger ce serait juger de l’intention de Dieu. Il est tout à fait envisageable que se produise un schisme dans l’Eglise, ce qui en entraînera d’autres dans la chrétienté, aboutissant à une apostasie universelle.


La consécration n’est pas un geste magique, car rien ne se réglera sans notre bonne volonté. Ni Dieu, ni les saints ne se substitueront à notre liberté.

Le retour à l’unité de l’Eglise sera une pierre d’achoppement pour beaucoup de chrétiens à cause des tentions dues à l’idée personnelle que des fidèles se font de l’Eglise. Le positionnement du chrétien se fera dans le cadre de sa fidélité au Pape, y compris celui des membres des autres églises instituées.

Un autre de ses effets sera l’identification des lignes de démarcation entre ceux qui glisseront vers le schisme, l’apostasie pratique, et le reste de fidèles. Un petit reste, persécuté par les apostats.

Cette consécration annonce le renversement de tous les pouvoirs politiques. Aucun d’entre eux n’est conforme à l’ordre voulu par Dieu, et la plupart Lui ont déclarer la guerre ainsi qu’à son Eglise. Le temps de leur puissance se décompte en mois.

Enfin, elle actualise le Magnificat qui est le seul programme social et économique qui allie le bonheur et la justice des peuples.

J’oserai dire que la conclusion surnaturelle de cette consécration au Cœur Immaculé de Marie est qu’elle nous fera passer de cette Terre du mal à une Terre Nouvelle sous des Cieux Nouveaux.


Quelle attitude à avoir ?

Nous devons suivre la Très Sainte Vierge Marie, être à son école : Faites tout ce qu’Il vous dira. Renouveler chaque jour notre consécration. Se tenir en état de grâce, assister le plus souvent à la messe, prier le chapelet, faire pénitence selon nos possibilités, nous instruire de la Doctrine, faire le bien. Mais surtout, ne plus critiquer le Pape, prier pour lui, supporter toutes les confusions en s’abandonnant à la Miséricorde divine. Demandons la grâce de la persévérance.

Une Mère n’abandonne pas son enfant.

Il nous appartient d’être un membre de son armée. A la suivre, nul ne s’égare. Sous son manteau, nul n’est vu de l’Antéchrist. C’est en suivant résolument les trois Blancheurs : Eucharistie, Marie et le Pape que nous serons invisibles aux puissances du Malin, et surtout de l’Antéchrist. Le songe de Don Bosco prend forme en ces jours. La barque de Pierre est l’assurance de s’installer dans la victoire finale du Christ Jésus. Il convient de faire de l’unité des trois Cœurs Sacrés son refuge.


Prière communiquée un 8 décembre à une âme :

« O saint Joseph, Cœur juste et virginal, obtiens-nous la grâce d’entrer dans le Cœur Immaculé et Transverbéré de Marie, pour nous enfouir dans la Plaie du Cœur Glorieux de Jésus, pour la Gloire de Dieu le Père, dans le silence de la Croix Glorieuse. Amen. »


_____________________________________ [1]Le Dévot Christ est un Christ en Croix qui est de cette provenance, il peut être vénéré dans sa chapelle adjacente de la cathédrale Saint Jean le Baptiste à Perpignan. [2]Le gouvernement de Vichy ne peut être considéré comme étant celui de la France. Il était illégitime et tra(î)t(r)e au Peuple et à la nation. [3]Cf. la série d’articles intitulée : La Brunante des dieux. C’est aussi la raison pour laquelle, semble-t-il, le Pape François a pris à contre-pied(s) le monde chrétien en décidant subitement la consécration.

155 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout